Sortie de Ousmane : Les analystes politiques passent au crible son « changement de discours »

Date:

XALIMANEWS-La première sortie de Ousmane Sonko, après sa libération de prison, est marquée par un changement de discours, selon une certaine opinion. En effet, le leader de Pastef a tenu un discours d’apaisement. Contrairement à ses discours d’avant, cette prise de parole a, quelque peu, ménagé Macky Sall. Un nouveau ton, diversement, apprécié par des analystes politiques.

Pour le journaliste Mamadou Sy Albert, il ne s’agit pas d’un changement de discours mais du fait que le contexte actuel. « Le contexte d’apaisement n’est pas favorable à la confrontation d’autant que Macky Sall n’est plus candidat à la Présidentielle. Donc, il serait risqué de réserver sa première sortie par des attaques frontales contre le pouvoir. Nous sommes dans un contexte électoral et les Sénégalais n’aiment pas trop le discours clivant. Sonko a tenu compte de cette culture de paix qui est ancrée chez les Sénégalais », explique le journaliste et analyste politique, dans les colonnes de L’Observateur.

Mamadou Sy Albert estime qu’« Il faut retenir que le contexte diffère parce que l’objectif du leader politique est de prendre le pouvoir alors qu’avant il lui fallait résister contre un régime qui voulait le broyer. Quand vous cherchez le pouvoir, vous devez être plus responsable pour mieux rassurer les électeurs. » Il soutient que le maire de Ziguinchor « l’a bien compris, c’est pourquoi il a dilué son… bissap. »

Toutefois, objecte Babacar Dionne, il y a bien lieu de constater que Ousmane Sonko a changé de posture.

« Ousmane Sonko, qu’on connaissait, avait une posture de combat. Même s’il a été assez virulent à l’endroit d’Amadou Ba, ses excès de langage, ses prises de position radicale et la virulence de son ton n’ont pas été constatés lors de son discours. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il y ait beaucoup réfléchi en prison », a expliqué le directeur de publication du journal Lii Quotidien. 
 
Pour lui, il y a des non-dits dans le discours du leader de Pastef. « Sonko reconnaît, lui-même, qu’il a dialogué avec Macky Sall. C’est important qu’il nous dise qu’il n’est pas d’accord avec le chef de l’État sur les points qu’ils ont abordés. Seulement, quoi qu’on puisse dire les points ont eu un effet. Lui-même reconnaît qu’il a retrouvé son parti politique (Pastef), il a recouvré son droit de vote », indique l’analyste qui estime, au regard de la nouvelle posture de Sonko, « caressant Macky dans le sens du poil», que les deux hommes « ont discuté, et sont tombés d’accord sur beaucoup de choses ».
 
 Tout ce qui se justifie, selon lui, par le fait que « Sonko a une appréciation différente de celle qu’il avait sur Macky Sall avant d’entrer en prison. Il se justifie en affirmant que le Président Sall n’est plus son adversaire, car il (Macky Sall) a décidé de partir, et qu’il n’y aurait plus de chasse aux sorcières ».
 
En Définitive, Babacar Dionne est convaincu qu’« il y a une réconciliation entre Macky Sall et Ousmane Sonko, et nous l’avons constatée dans le ton et la manière dont le leader de Pastef a parlé ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....