Suppression de la CREI : Thierno Alassane Sall fustige la proposition de loi

Date:

XALIMANEWS-Le leader de la République des Valeurs (RV), Thierno Alassane Sall est contre la suppression de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI). 

« Ce jeudi, l’Assemblée nationale procédera, dans la plus stricte intimité post-dialogue, à l’enterrement de la plus célèbre des Cours de justice du Sénégal, la Crei », écrit Thierno Alassane Sall dans un tweet. Il se demande: « Pourquoi cette dissolution en catimini, et en procédure d’urgence, pour une institution certes controversée et perfectible, mais qui reste la seule arme réellement efficace pour réprimer l’enrichissement illicite, notamment celui des agents publics milliardaires ? ».  En définitive, l’ancien ministre du Pétrole dit être pour la réforme de ladite Cour qui avait jugé et condamné Karim Wade, en 2013 et non à sa suppression. « Réformer la Crei, oui. La supprimer, non ! », a-t-il conclu.

La Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) est une juridiction spéciale avec des règles de procédures attentatoires au droit à un procès équitable, car au niveau de la CREI, aucune possibilité d’appel n’est prévue. D’ailleurs, c’est pourquoi les organisations de défense des droits de l’homme ont toujours demandé sa suppression ou à tout le moins la conformer aux principes du droit pour la rendre conforme aux engagements internationaux du Senegal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....