“Tout le monde veut une vie heureuse et un esprit paisible…” (Par Seydina Oumar Touré)

Date:

« Tout le monde veut une vie heureuse et un esprit paisible, mais nous devons assurer la tranquillité d’esprit grâce à notre propre pratique » Le Dalaï Lama ( sur Google)

Je vous présente ces images de deux anciens présidents africains.
Sur une photo nous avons Nelson MANDELA, ancien président de l’Afrique du Sud qui a séjourné 27 années en prison avant d’accéder au pouvoir pour faire 5 années de présidence.
Sur l’autre nous avons Blaise Compaoré ancien Président du Burkina Faso. Il a fait 27 années de Présidence et n’a jamais fait la Prison. Bien que ces deux personnages ne puissent être comparables sur le plan du mérite et de l’histoire cependant d’importantes leçons peuvent être tirées de leurs vécus.
Sur leurs parcours, celui du Président COMPAORÉ, semble avoir été le plus reposant et le plus doux. Pourtant si aujourd’hui nous devions choisir à qui ressembler à la fin de notre vie, nous choisirions presque tous le Président Nelson MANDELA.
Paradoxalement, nous voulons tous être comme le Président MANDELA mais personne ne veut endurer le supplice de la prison, même pour la bonne cause. Certains d’entre nous voudraient avoir les années au pouvoir du Président COMPAORÉ et la fin honorable du Président MANDELA. Ce qui est possible mais dur à réaliser en Afrique. Car on a tendance à croire que le pouvoir fait perdre à l’homme africain la notion du temps et le sens de l’humanité.
Je ne connais pas l’état d’esprit actuel du Président Blaise COMPAORÉ mais j’ai comme l’impression que le Président MANDELA à ses fins était plus libre car il est mort chez lui, sur sa terre.
Le terrain de la vie est parfois complexe et surprenant au crépuscule de l’existence de l’être. Si nous prenons l’exemple d’un simple mécanicien du Burkina, à l’époque, il pouvait envier le président COMPAORÉ durant ses années au pouvoir. Ce même mécanicien est aujourd’hui au Burkina Faso dans son pays sans une richesse qui attire l’attention mais vit avec un sommeil léger dans son pays natal, avec ses compatriotes, pendant que celui qui roulait en escorte blindée est isolé hors de son pays. ( une belle leçon de la vie).
La vraie richesse d’un être humain réside dans la douceur de son sommeil et dans une fin paisible de sa vie.

‘’Yallah nagnou borom bi may moudiou bou raféte’’.

8 Commentaires

  1. Whooooow, Merci pour cet article trés clair et court! L’un des meilleurs articles que j’ai vu dans la presse depuis le debut de l’année!!! Il devrait etre partagé au Max! Respcet

  2. Indigne capitaine Touré va jouer au politichien lèche-cul et arrête de nous bassiner avec tes conneries ! Ni Compaoré ni Mandela n’ont falsifié des pv d’audition du viol d’une pauvre orpheline par un faux dévot yolom guénio sodomiseur. Ni Compaoré ni Mandela n’ont cyniquement provoqué un « mortal combat » dans leurs pays. Tu devrais la fermer pour le reste de ta vie… sinon rek…

  3. Il nous montre la lune, les gens l’insultent.Lisons le sens des mots plutôt que de s’attaquer à lui quel qu’il soit. Il écrit que humanité primitive se laisse vivre à la façon des animaux ou des enfants non encore parvenus à l’âge du discernement..Le sens de sa leçon: cet aiguillon secret en nous, cette impulsion à la fois plus noble dont le propre est de faire éprouver le besoin de s’élever dans l’échelle des êtres promoteurs de progrès, constructeurs, nous dégager de l’animalité pour nous élever jusqu’à l’humanité. Arrêtons de nous regarder en chiens de faïence et devenons constructifs, participatifs, responsables et positifs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

L'indifférence d'un peuple est la première force d'un régime...

Nos universités ne sont pas des stands de tir ! (Par Babacar Ndiaye)

« UGEBISTES » Abdourahmane Diouf, Cheikh Tidiane Dieye, Ousmane Sonko….., Collègues...