Trois présidents ouest-africains en mission mardi en Côte d`Ivoire

Date:

Photo: Boni Yayi le président béninois, Ernest Bai Koroma le président sierra-léonais et Pedro Pires le président cap-verdien se rendront à Abidjan mardi. © Montage REUTERS

Les présidents béninois, sierra-léonais et cap-verdien sont attendus mardi à Abidjan pour demander, au nom de l`organisation régionale de l`Afrique de l`Ouest, au président Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir en Côte d`Ivoire, a déclaré samedi un ministre béninois. « Le président Boni Yayi accompagné de ses pairs de la Sierra Leone et du Cap Vert se rendront mardi à Abidjan porteurs du message de la Cedéao (Communauté économique des états d`Afrique de l`Ouest) au président Laurent Gbagbo », a déclaré à l`AFP Jean Marie Ehouzou, ministre béninois des Affaires étrangères. « Il est clair que la détermination de ces hommes d`Etat pour trouver une sortie par le dialogue à la crise est sans équivoque. Ils iront parler au président Gbagbo pour lui faire comprendre et essayer d`obtenir de lui de partir sans attendre du pouvoir comme le dit la Cédéao », a-t-il ajouté. Le président cap-verdien Pedro Pires s`est dit jeudi « prêt » à s` »impliquer dans la recherche d`une solution pacifique à la crise qui sévit en Côte d`Ivoire ».
Le troisième homme de la délégation ouest-africaine sera le président de Sierra Leone M. Ernest Koroma.

Vendredi, la tension était encore montée vendredi dans la crise ivoirienne avec la ferme menace brandie par les pays de la Cédéao à l`adresse de M. Gbagbo: un recours à la « force légitime » s`il ne cèdait pas, mais aussi des poursuites internationales pour les violences récentes, qui ont fait 173 morts selon l`ONU entre le 16 et le 21 décembre.
Deux rivaux, le dirigeant sortant M. Gbagbo et Alassane Ouattara se disputent la présidence depuis le scrutin du 28 novembre. La communauté internationale a reconnu M. Ouattara comme seul président légitime.
Mais M. Gbagbo refuse de céder le pouvoir en dépit des appels notamment les Etats-Unis, l`Union européenne et l`Union africaine.

afp

3 Commentaires

  1. Lettre ouverte au President Elu de la Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

    Nous avons tous constate et accepte votre rescente victoire eclatante aux dernieres Presidentielles.
    Je vous salue a mon nom propre et au nom de tous les Panafricains et Inconditionnels Democrates et Republicains.
    De par ma voix, nous vous demandons respectueusement et sans delai de proteger le President sortant, Laurent Bagbo contre la volonte des Puissances malifiques qui visent a le liquider. Vous avez l’obligation, en tant que President Elu de la Republique Souveraine de Cote d’Ivoire de proteger tous les citoyens Ivoiriens (Africains) contre toute tentative de destruction ou de liquidation, meme venant d’eux-memes.
    La declaration du fameux Sarkozy, qui s’autoproclame « maitre » de l’Afrique Noire de par la tentative de mise en demeure visant l’ancien President Bagbo, est une preuve tangible du manque de respect toujours prone par certains Occidentaux envers l’Homme Noir, Africain.
    N’optez jamais pour une solition militaire qui viserait a d’eloger le President Sortant, une telle pauvre decision resulterait en un bain de sang. Laurent Bagbo ne merite pas d’etre abattu comme un chien, surtout sous ordonnances de Puissances etrangeres, ce serait une insulte a l’endroit de tous les Panafricains. Souvenez-vous toujours de la Sagesse Africaine qui dit: « Mieux vaut convaincre que de vaincre, parce que celui qui est convaincu est vaincu, alors que celui qui est vaincu n’est pas convaincu », en un mot, la Victoire reside dans le Pardon et la Force dans la Reconciliation. Nous sommes tous freres et soeurs Africains et pour reprendre Wole Sohinka: « When two brothers fight, a stranger reaps the harvest » qui traduit la theorie du « Troisieme larron ».
    Une fois de plus, tous les dignes fils et filles de l’Afrique Noire vous demandent de proteger tous les Citoyens Ivoiriens, et au dela de la personne de Laurent Bagbo, le statut d’Ancien President de la Republique Soeur de Cote d’Ivoire.
    Sincerement,
    Papa Latyr Faye

  2. C’est une tres belle lettre. Et vous avez entierement raison, surtout pour Sarkozy, ouvrez vos yeux, mes freres africains. La France n’a jamais respecter, ne respecte pas et ne respectera jamais l’homme noir, la France pille les ressources de l’afrique pour apres, dire « l’homme noir n’a pas d’histoire et ne fais pas partie de l’histoire ». Bien que ca maniere de faire est maladroite, mais Bagbo a entierement raison.

  3. Je vais juste ajouter que cette France est tres selective quand il s’agit de restaurer les droits des peuples et la democratie en Afrique.Elle a ete avec ses pions comme Wade,la premiere a valider le coup d’etat de Faure Eyadema suivi de ce semblant d’election.La meme chose s’est produite au Gabon avec l’autre fils Bongo,dont le pouvoir est devenu legitime.Si les fils Eyadema et Bongo etaient contre les interets de la France,ils ne seraient pas aujourd’hui au pouvoir.Le comedien Tandja a fait les frais de son refus a aller dans le sens des interets de AREVA.Le choix de ces 3 presidents pour aller parler a Gbagbo n’est pas un hasard,ils sont des exemples aujourd’hui en Afrique,tout le contraire de Compaore,Wade,Eyadema,Bongo,qui sont pas mieux que Gbagbo.Un cas comme Wade doit meriter toute l’attention de la communaute internationale,il a pose les memes jalons que Gbagbo,et viole en longueur de journee la constitution et les institutions du Senegal.Il a meme nomme un President du Conseil Constitutionnel connu de tous pour sa subjectivite,sa legerete,juste pour valider une candidature de trop.Je pense que c’est plutot un travail de prevention que l’ONU,l’UA,la CEDEAO doivent faire dans nos democraties de facade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...