Association de malfaiteurs, trafic international de drogue, blanchiment d’argent…: Abdoulaye Seck impliqué, tout sur le nouveau coup de l’OCRTIS*

Date:

XALIMANEWS-Abdoulaye Seck, fils de l’ancien Premier ministre et candidat à la dernière présidentielle Idrissa Seck, a été arrêté dans le cadre d’une opération anti-drogue menée par l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS). Les personnes interpellées sont soupçonnées de trafic international de drogue et de blanchiment de capitaux, et sont actuellement en garde à vue.

Le rôle précis d’Abdoulaye Seck dans cette affaire n’a pas encore été clarifié. Cependant, un article détaillé de l’enquête, publié ce vendredi par le quotidien Libération, indique qu’Abdoulaye Seck aurait joué un rôle actif dans le réseau démantelé, qui se procurait de la cocaïne en Gambie et en Guinée-Bissau pour l’exporter à Marseille via le Sénégal. Le nom de Seck serait apparu au cours des interrogatoires des premiers suspects arrêtés, selon les enquêteurs cités par le journal.

Selon une source, Abdoulaye Seck a été arrêté dans une clinique à Dakar, et non à Keur Ayib comme précédemment rapporté. Il aurait été en contact permanent avec le cerveau présumé de l’affaire, Sylvain Bathiapara Mendy.

Ce dernier a été appréhendé en même temps qu’un certain Pathé Guèye lundi dernier à Karang. Le duo tentait de franchir la frontière dans un 4X4 blanc, avec «18 kilogrammes de cocaïne cachés dans des compartiments aménagés dans le véhicule», rapporte Libération. Selon le journal, basé sur des éléments techniques et des témoignages, l’OCRTIS a établi qu’Abdoulaye Seck devait récupérer une partie de la drogue à Dakar.

La poursuite de l’enquête devrait apporter plus de lumière sur les liens supposés entre le fils de l’ancien maire de Thiès et le réseau dirigé par Sylvain Bathiapara Mendy.

Les arrestations et saisies effectuées jusqu’à présent dans cette affaire ont eu lieu à Karang (Sylvain Bathiapara Mendy et Pathé Guèye), à Nguérigne Sérère, où ont été récupérés 39 grammes de cocaïne, une balance électronique, 1,6 million de F CFA, des documents administratifs, du haschich et un kit de consommation de skunk (cannabis, en jargon), à Ngaparou (Ousmane Faye, Ibrahima Faye et Amadou Diam Ndoye), et à Dakar.

Dans la capitale, avant d’interpeller Abdoulaye Seck, les agents de l’OCRTIS ont d’abord arrêté Ousmane Camara et Alain Diatta à Ngor-Virage, dans l’appartement de Sylvain Mendy. Sur place, les enquêteurs ont saisi 2000 dollars (environ 1,2 million F CFA), des documents administratifs et un autre kit de consommation de skunk.

*Titre de la Une du quotidien Libération

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Baie de Hann : 15 tonnes de déchets débarrassés

XALIMANEWS- La rupture est assurément en bonne voie. Après...

Vidéo – Quand le président Diomaye reçoit un échantillon des premières gouttes de pétrole

XALIMANEWS- Après l'annonce officielle du démarrage de l'exploitation du...

Après 2 ans d’attente : le Parti Awalé officiellement reconnu grâce à l’obtention de son récépissé

XALIMANEWS-Le leader du parti Awalé, Dr Abdourahmane Diouf, également...

Économie : le Sénégal devrait atteindre une croissance économique moyenne de 7,4 % en 2024-2026 (Banque mondiale)

XALIMANEWS-La Banque mondiale a relevé le caractère ‘’résilient’’ de...