Côte d’Ivoire: le Nigeria veut une résolution de l’ONU autorisant la force

Date:

Le Nigeria demande au Conseil de sécurité de l’ONU d’autoriser l’usage de la force en Côte d’Ivoire pour chasser Laurent Gbagbo du pouvoir, déclare le ministre des Affaires étrangères Odein Ajumogobia dans une lettre ouverte publiée par plusieurs journaux lundi.

« La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) réclame sans équivoque un soutien international via une résolution spécifique du Conseil de sécurité des Nations unies pour valider l’usage de la force », mais « en dernier recours », écrit M. Ajumogbia.

Selon lui, la grave crise actuelle « va forcément déboucher sur l’anarchie, et le chaos, ou pire, une véritable guerre civile ». Elle « a été précipitée par le seul Laurent Gbagbo », le président sortant ivoirien qui refuse de céder sa place à Alassane Ouattara, ajoute le chef de la diplomatie nigériane.

M. Ouattara est reconnu comme président élu de Côte d’Ivoire par la majeure partie de la communauté internationale après l’élection de novembre dernier.

Le président nigérian Goodluck Jonathan, actuellement à la tête de la Cédéao, laquelle a déjà menacé M. Gbagbo de l’usage de la force.

« Il faut que Gbagbo comprenne qu’il y a une perspective très réelle qu’une force militaire massive lui tombe dessus et sur ses cohortes ». « C’est seulement à ce moment qu’il prendra sérieusement en considération les exigences de son départ », ajoute M. Ajumogbia.

D’après le ministre nigérian cependant, « l’utilisation de la force légitime » ne doit pas forcément signifier une intervention terrestre et pourrait inclure un blocus maritime pour imposer des sanctions.

La force de l’ONU en Côte d’Ivoire (Onuci) comprend 9.500 hommes, des effectifs que le Conseil de sécurité a décidé la semaine dernière d’augmenter de 2.000 hommes.

« Le mandat de l’Onuci, cependant, est devenu tout à fait inadapté pour garantir la paix et la sécurité dans le pays », selon lui.

Interrogé à ce sujet par l’AFP, le ministre nigérian a précisé: « ce que je veux dire c’est que le recours de la force par la Cédéao en Côte d’Ivoire doit se faire sous l’égide des Nations unies et sans une resolution du Conseil de sécurite de l’ONU, un recours à la force de la Cédéao ne serait pas légitime »

Afp

1 COMMENTAIRE

  1. I l faut anticiper la guerre civile que gbagbo veut déclancher le plus vite. Ce gbagbo est un manipulateur et cherche à gagner du temps et s’armer via l’angola. A bon entendeur salut !!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...