Débat radio télévisé des « Seck » du Pds: « Niet » de la direction

Date:

La haute hiérarchie du Parti démocratique sénégalais (Pds) dit « niet », ou à tout le moins n’est pas favorable, selon des sources généralement bien informées, à « quelque débat public » que ce soit, qui opposerait un ou de plusieurs de ses responsables à Idrissa Seck sur le moment. Elle n’en voit ni l’utilité, ni l’opportunité, confie-t-on. « Idrissa Seck se cherche tribune. Il n’a besoin de personne pour s’épancher à travers la presse», trouve-t-elle.

Mamadou Seck, le président de l’Assemblée nationale, membre de la direction du Parti démocratique sénégalais (Pds), interpellé parmi d’autres responsables libéraux par celui qui est encore un « frère » de parti, Idrissa Seck, l’avait invité à un débat public et contradictoire diffusé à la radio et à la télévision. Le responsable libéral de Mbao réagissait à la déclaration de l’ex-Premier ministre, jardinier des rêves de Wade et ex-n°2 du Pds, Idrissa Seck qui soutenait que le chef de l’Etat actuel qui avait fini « d’épuiser ses cartouches » ne pourrait pas se présenter à l’élection présidentielle de 2012. L’ancien patron de « Rewmi », revenu avec armes et bagages au bercail entre temps, avait demandé l’organisation de primaires qui mettraient en compétition certains ténors du parti comme Mamadou Seck, Ousmane Masseck Ndiaye, Aminata Tall, Pape Diop et Souleymane Ndéné Ndiaye…

Mamadou Seck pour qui, «Idrissa Seck sait qu’il ne peut y avoir deux candidats dans le Pds», l’avait invité, lui rendant ainsi élégamment « la dignité d’interlocuteurs », dignité à laquelle le maire de Thiès l’avait élevé, ainsi que les autres cités par son interpellation, à débattre sur toutes les questions relatives à l’organisation du Pds, à la candidature de Wade et toutes autres questions politiques qui intéresseraient la nation.

Le « dissident » libéral de Thiès qui avait saisi l’opportunité d’une telle tribune pour son « projet », croit-on savoir au Pds, s’était empressé de dire oui à un tel débat. Il prenait ainsi le contre-pied d’un membre de son staff de communication qui avait convié sur les ondes, Mamadou Seck à débattre avec Pape Diouf ou Omar Sarr, deux des lieutenants de Idrissa Seck, cherchant certainement à montrer que le président de l’Assemblée nationale n’était pas l’alter ego de son dirigeant ; qui, à ses yeux, toisait Wade. Mais si la réaction individuelle du maire libéral de Mbao et non moins président de l’une des chambres du Parlement la haute ou la basse ?, s’est voulue, selon certains de ses proches, « politique et intellectuelle », elle est apparue moins « militante » pour la hiérarchie libérale qui n’en voit pas l’utilité, encore moins l’opportunité pour l’heure. Pour la haute direction du Pds, « Idrissa Seck se cherche tribune simplement. Il n’y a aucune raison du moment où il s’est mis en marge du parti, de lui offrir. Et qui plus est, il n’a même pas besoin de qui que ce soit au parti pour s’épancher dans la presse.

Idrissa Seck est en compétition contre lui-même. Son agenda  n’est pas celui du parti. Ses positions sont connues. Le parti lui a déjà répondu ». Tout est dit. Alors, si Mamadou Seck veut débattre, « il est libre de le faire, mais ce ne serait pas au nom du parti », indique la haute administration libérale, confie-t-on dans certains cercles libéraux qui gravitent autour du Palais, très au fait de ce qui s’y passe. En un mot, soulignent-ils, « le Patron n’est pas pour un tel débat, même s’il  ne l’interdit pas expressément ».

Mamadou Seck passera-t-il pour un simple souci « intellectuel » outre ? Si oui, ce serait à ses risques et périls et au gain politique pour lui, sans importance notent plusieurs observateurs.   Idrissa Seck dont le sort au Pds dépend désormais du président Wade, Secrétaire général national de sa formation politique, appréciera, mais il devra certainement se trouver débatteur autre que Mamadou Seck.

Par Madior Fall

sudonline.sn

9 Commentaires

  1. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa pu=an=te gueu-le pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais.

  2. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa pu=an=te gueu-le pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais.

  3. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa pu=an=te g-ueu-le pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais.

  4. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa pu=an-te gueu-le pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais.

  5. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa bouche pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais.

  6. Ce machin de mamadou seck est un tocard je ne sais pas qui lui a demande d’ouvrir sa bouche pour pretendre debattr avec ce voleur de Idy . De toutes facon ce mamadou seck ses jours sont comptes a la tete de l’assemblee . il va bientot partir car Wade n’aime pas ce genre qui ne font que des erreurs politiques et qui n’ont aucun apport politique positif et croyez moi Wade est entrain de lui trouver un remplacant dans les plus brefs delais .

  7. “Identite Negre”
    Nous avons l’inconditionnelle obligation en tant que Negres et dignes fils et filles du Continent Noir (Afrique) de nous enraciner dans nos valeurs positives avant de nous ouvrir au reste de la Famille de l’Humanite. Nous devons nous sortir de l’enfermement dans lequel les colonialistes, les Puissances de Babel nous ont mis en nous injectant une Instruction qui banalise notre propre Culture et Histoire et nous transforme en “Petits-Blancs”. Cette instruction n’a fait qu’aliener l’homme noir. Aujourd’hui sur le Continent, nos gouvernants pillent sans pudeur aucune, les deniers publiques et s’autoproclament meilleurs que ceux qu’ils gouvernent, parce que tout simplement, ils se pavanent a longueur de journee avec un morceau de tissu autour du coup (cravate) et qu’ils ressemblent plus a leurs Maitres Occidentaux. Acceptons freres et soeurs de vivre Africain, parce que, c’est la seule facon pour nous Negres de vivre libres et dignes. La voie du Salut qui garantit a la fois, la Dignite de l’homme Noir et une Afrique Unie et Indivisible, passe incontournablement par la mise en pratique de la Pensee de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kouameh Kourouma, Cheikh Anta Diop…
    • Les Socialistes, avec le fameux Gaston De Fer a leur tete, n’ont reussi que la Balcanisation du Continent Noir et la dilapidation de son Immense Richesse politico-economique et culturelle.
    • Les Liberaux ont fini de mettre en agonie les Valeurs Positives Negro-Africaines et, marchandent a coup de Papier imprime (cfa…) nos Ames au Diable.
    Si l’on prend le cas précis du Senegal, les derives du Pouvoir liberal en place, sont dues en majorite a l’opposition fantome et non republicaine. Cette derniere, en boycottant les dernieres legislatives, a laisse le libre choix aux liberaux d’utiliser a leur guise l’Assemblee Nationale, la Cour Supreme et le Conseil constitutionnel pour finalement installer d’une maniere non-moins republicaine, leur Dauphin a la Majustrature Supreme.
    Si une telle chose se passait demain, la faute incomberait largement aux adeptes de la Politique de la chaise vide, notamment les partis politiques qui ont benevolement choisi de boycotter les dernieres legislatives, afin de punir le Peuple Senegalais de leur avoir refuse les portes du Palais de la Republique. L’Assemblee parlementaire est le maillon le plus incontournable dans une democratie, surtout directe… Cherchons ensemble le Candidat qui passerait en revue de facon transparente, les Grands-Dossiers du Senegal de 1960 a nos jours, afin de combattre de maniere effective et efficiente l’impunite et de restituer Justice aux ayant-droits…
    Arretons les marchandages et les mascarades politiques.Unissons-nous veridiquement autour de l’essentiel, parce que l’histoire juge toujours ses hommes.
    Prenons l’exemple du Senegal,tant qu’on aura pas regle le probleme de la candidature a la majustrature Supreme, la misere des peuples reste sans solution. Le Senegal a une population estimee a environ 13 millions. L’Assemblee Nationale doit voter une loi selon laquelle tout pretendant a la tete de l’Etat, doit pouvoir justifier devant la Commission Independante du Fichier Electoral (CIFE), l’adhesion du 1/5 des citoyens(2 millions) a son projet de societe. Cela permettrait de regrouper les micro-partis en partis representatifs et significatifs et ainsi l’on habillerait l’echequier politique du Senegal d’environ 3 a 5 partis politiques legalement constitues.
    Ceci ferait place a beaucoup plus de transparence et sur la meme lancee, reduirait les depenses electorales.

    Les voleurs de la Republique doivent payer de leurs crimes politico-economiques.
    PAPA LATYR FAYE
    http://www.youtube.com/thebaayfaal

  8. Les débats dans les démocraties non bananières sont toujours provoqués et organisés par les médias en toute indépendance.Je suggère que les médias puissent organiser le » débat du siècle » entre IDRISSA SECK et KARIM WADE.
    L’opinion publique nationale et internationale jugera celui qui refusera.En cas d’accord des deux,c’est la démocratie médiatique sénégalaise qui en sortie honorée et magnifiée.WalfTV,2STV,TFM,à vos marques,prêts,partez!Il ya beaucoup de PUB à ramasser en prime.
    TAMATA NDIAYE

  9. Idrissa SECK n’a fait que dire oui a l’interpellation de Mamadou SECK, President de l’ Assemblee Nationale et 3eme personnalite de la Nation. S’il se debine apres avoir invite IDY a un debat televise, nous pouvons en tirer les conclusions. De toute facon, ce qu’il y a a debattre est deja regle par la constitution. A moins qu’il ne change la constitution actuelle, WADE ne peut pas se presenter a la prochaine election presidentielle. Maintenant, oublions la constitution et posons la question a savoir : a 86 ans est-il raisonnable de briguer un autre mandat de 5 ans avec tous les errements auquels nous assistons? WADE rendrait service a lui-meme et a la Nation toute entiere, en organisant des elections libres et democratiques, et, laisser le gagnant gouverner le pays. Il n’est pas eternel et devrait suivre le conseil de Chirac en la matiere.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Déception et Espoirs de la Diaspora Sénégalaise : Une Voix en Quête de Reconnaissance (Par Momar Dieng Diop)

La profonde déception ressentie par la diaspora sénégalaise suite...

Saisie record de cocaïne à Kidira : 1137,6 kg interceptés par la Douane

XALIMANEWS-Lors d'une opération menée le dimanche 14 avril 2024,...

La Une des quotidiens du lundi 15 avril 2024

La Une des quotidiens du lundi 15 avril 2024