En route pour les locales – Mimi guettée par le syndrome Gackou ? (Par Thierno Diop)

Date:

Le 22 juillet dernier, le mouvement « Yoonu Ndam » proposait la candidature de Aminata Touré à la mairie de Kaolack. Au mois de mai 2021, l’Alliance kaolackoise pour le développement de Kaolack (AKAD) a investi l’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), pour la mairie de la capitale du Bassin arachidier.

Les soutiens à son action politique se multiplient, mais l’intéressée, qui avait brillé par son absence aux législatives de 2017, est mutique sur la question. On a l’impression que Mimi Touré redoute l’preuve des locales, histoire de cacher ses limites. Est-elle encore hantée par le spectre de sa cuisante défaite aux locales de 2014 face à Khalifa Sall ?

Ce revers inaugura sa descente aux enfers, l’obligeant à migrer de Grand-Yoff à Kaolack. La logique politique veut que l’ex-Pm soit candidate pour conquérir la mairie de son point de chute et prendre sa revanche. Mais le fait de déserter le front ne serait pas une bonne chose pour Mimi, qui est classée dans la catégorie des dauphins de Macky Sall. Comment prétendre diriger le Sénégal alors que l’on n’a pas remporté la moindre élection de proximité ?

Léopold Sédar Senghor et Macky Sall ont conquis leurs bases respectives, à des élections, avant de devenir président de la République. Me Abdoulaye Wade n’a jamais dirigé la mairie de Kébémer, mais le Pds, avant son élection en 2000, a gagné plusieurs fois dans de grandes circonscriptions. Seul Abdou Diouf, un chef d’Etat nommé par la magie de l’article 35 et non élu, a réussi à contourner la base avant d’accéder au plus haut destin.

Aminata Touré est-elle guettée par le syndrome Gackou ? Du nom de l’ancien N°2 de l’AFP, qui a grillé ses chances de devenir chef d’Etat, en manquant toutes les occasions de prouver qu’il peut conquérir Guédiawaye.

1 COMMENTAIRE

  1. A dire vrai, je faisait partie de ceux et celles qui pensaient que Mimi Touré avait l’étoffe suffisante pour être la première Femme président du Sénégal avant 2035 ! Je surprise de constater que malheureusement, le président Macky Sall, conscient des dangers à ne pas avoir cette dame courageuse loin de ses prairies, la coalition BBY a réussi, en la recevant, a réussi à apprivoiser la dame de caractère, qui, depuis leur dernière rencontre , est comme anesthésiée politiquement ! Reconnaissons, que le président Sall a ses manières de se faire passer comme un doux agneau, dès qu’il s »agit de faire revenir à de meilleurs sentiments à tout élément de son camp qui pourrait mener une fronde sécessionniste ! Oui, Mimi Touré s’est faite avoir comme une bleue et nous en saurons davantage en 2023, année préélectorale pour la présidentielle qui demeure en ligne de mire du président Sall avec l’aval des sages du conseil Constitutionnel !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

L'indifférence d'un peuple est la première force d'un régime...

Nos universités ne sont pas des stands de tir ! (Par Babacar Ndiaye)

« UGEBISTES » Abdourahmane Diouf, Cheikh Tidiane Dieye, Ousmane Sonko….., Collègues...