Football-CAN 2023/Finale : choc de mammouths à Ebimpé pour décrocher le graal, un 4ème sacre pour le Nigeria ou un 3ème pour la Côte d’Ivoire

Date:

XALIMANEWS-Ce dimanche 11 février 2024 à 20 heures, le stade d’Ebimpé d’abidjan accueille la finale de la 34e édition de la CAN. Un choc qui oppose deux mammouths du football africain : la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Un remake du match de poule remporté (1-0) par les Super Eagles. La Côte d’Ivoire avec 2 sacres va-t-elle revenir à la hauteur du Nigeria qui avec 3 sacres compte engranger un autre trophée dans son escarcelle ?

Les Super Eagles et les Éléphants, adversaires de cette 34e édition de Coupe d’Afrique des Nations, pèsent 5 titres. Le Nigeria (1980-1994-2013l et la Côte d’Ivoire (1992-2015). restent deux grosses cylindrées du football africain, avec de gros effectifs qui regorgent de joueurs de classe mondiale. Opposés ce dimanche pour l’apothéose de la grande messe du football africain, Nigérians tout comme Ivoiriens, voudront ajouter un autre trophée dans leurs besaces. Mais d’arriver à leurs fins, les deux sélections antagonistes devront batailler ferme sur la pelouse du stade Ebimpé.

Ce finale sera une revanche de la deuxième journée du match de poule A, remportée par les Anglophones sur un penalty obtenu par Osimhen et transforme par Ekong (1-0). Le Nigeria qui va jouer ce soir sa 8e finales dont 3 sacres, est un spécialiste dans la domaine. Quand à la Côte d’Ivoire, elle veut mettre fin à la.malediction qui veut que le pays organisateur n’a plus remporté la CAN depuis Egypte en 2006. Face à l’adversité,les Super Eagles, solides et conquérants,savent à quoi s’en tenir : « Ce sera une finale dans une belle atmosphère. Le stade sera rempli. Les deux équipes veulent gagner. Nous sommes heureux d’être arrivés là. Jusque-là les garçons font un travail formidable mais nous voulons gagner. » a déclaré José Pereiro le coach du Nigeria, qui reste sur une belle série. »En 14 matches, nous n’avons perdu qu’un. Nous voulons juste gagner la Coupe. Une finale en Afrique, c’est très spécial ». De son côté Emerse Fae le boss du banc des Éléphants a lâché : « Le fait que le Nigeria nous ait battu, c’est bien. On sait déjà à qui on a affaire », a prévenu celui qui a métamorphosé les Éléphants qui ont sorti le tenant du titre et enchaîné devant le Mali. L’ancien milieu de terrain de la sélection ivoirienne de renchérir . « La principale leçon, c’est qu’il faut s’attendre à tout. On l’avait préparé en se basant sur leurs précédents matches en 4-2 4 et finalement ils ont joué en 5-4-1. Ça nous avait beaucoup perturbé. Il faut se focaliser sur ce qu’on veut mettre en place et être prêt à réagir au dispositif tactique en face. » 

Donc le décor est planté pour que les deux équipes rivales de ce dimanche soir à Ebimpé nous procure du bonheur, à l’image de ce que nous avons vécus depuis le début de cette extraordinaire 34e édition de CAN.

Un quatrième sacre pour le Nigeria ou un troisième trophée pour la miraculée Côte d’Ivoire qui revient de loin après avoir frôlé l’élimination en phase de poule ? Mystère et boule de gomme. Nul doute que les empoignades seront denses et qu’il y aura une véritable bataille de tranchées entre deux grosses équipes qui méritent d’être là.

Pour rappel, L’Afrique du Sud a pris le meilleur sur la République démocratique du Congo (0-0, 6-5 tab), ce samedi 10 février, à Abidjan (Côte d’Ivoire) lors de la petite finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....