Handball-Finale Championnat Régional Hommes 2022 : Sacré-Coeur HBC en maitrise recale le Jaraaf (30-20) et conserve son titre

Date:

XALIMANEWS-En finale du Championnat Régionale Hommes 2022, ce samedi au stadium Amadou Barry de Guédiawaye, Porté par un épatant Babacar Lam Makane, Sacré Coeur HBC a repoussé les velléités du Jaraaf (30-20) pour conserver son titre. Les Verts-Blancs doivent repasser pour accéder en D2.

Sacré-Coeur HBC est resté le maitre incontesté du championnat régional de Dakar. Comme espère, le champion en titre a conservé son titre, face à une vaillante équipe du Jaraaf, trop juste et qui n’a fait illusion que le temps d’une mi-temps. La bande à Ousmane Noreyni Dramé, qui comptait bien enchainer un second titre régional de rang, avait en face d’elle, la jeune pousse médinoise dirigée par Dié Samba Dieng. Après leurs 2 oppositions en phases de poules, ponctuées d’une victoire pour Sacré-Coeur HBC et d’un nul, la finale se presentait comme une confirmation pour les uns ou une revanche pour les autres.
L’entame de match fut à l’avantage du champion sortant, qui mena jusqu’à 3 buts d’écart après avoir allumé la première mèche (5-2). Le Jaraaf va réagir pour revenir jusqu’à moins 2 (6-4), mais Babacar Lam Makane et ses partenaires ne vont pas lacher prise et malgré la révolte d’un adversaire porté par le très bon et jeune Madické Niang, revenu à un point d’ecart 11-10), Sacré Coeur mène au moment d’aller à la pause, par 2 buts d’avance (13-11).
Au retour sur le parquet, alors qu’on s’attendait à une réaction fulgurante des Verts Blancs Grenats, ce sont les Sicapois qui vont se montrer plus entreprenants, portés par le MVP de la finale, l’excellent demi-centre Babacar Lam Makane ( 11 réalisations), bien secondé par ses lieutenants El Hadj Abdoulaye Ndong et Cheikh Diop, crédités chacun de 5 et 4 réalisations, sans oublier la superbe prestation d’Ibrahima Sory Diallo, le meilleur gardien de la finale. Du coup, Sacré-Coeur HBC, en maitrise et dominateur (30-20), conserve son titre et sauve la journée sportive du club, qui avait perdu les 2 premières finales disputées, en Filles, chez les U18 et le Séniores Dames. Cette finale masculine, comme celle des Filles, s’est déroulée devant un nombreux public. Chez les Perdants, le jeune Madické Niang dit Maitre, a épaté la galerie de par sa palette technique et a reussi à scorer à 7 reprises.

Accroché en fin de match, coach Ousmane Noreyni Dramé le coach des Vainqueurs s’est laché : « Je remercie d’abord la Ligue pour la tenue de cette finale. C’était pas évident avec la pluie, mais heureusement que le public est venu en masse. Concernant le match, en valeur intrinsèque, nous sommes plus outillés que le Jaraaf, qui est une bonne équipe néanmoins. Durant le match, l’adversaire a changé plusieurs fois de système mais nous avions demandé aux gosses de se concentrer. Nous avions réussi à conserver notre titre et comptons reussir une participation aboutie en D2 nationale, l’année prochaine. » Le MVP de la finale, de lui emboiter le pas, « Nous rendons grâce à Dieu, car sans sa bénédiction tout cela n’aurait pu aboutir. A d’emblée déclaré Makane, avant de renchérir, « Ce fut très difficile, car au début c’etait pas évident car les moyens n’etaient pas réunis mais c’est le fruit d’un travail de groupe entamé depuis 2016. Après avoir raté la montée en D1 l’année passée, nous ne comptons pas nous éterniser dans la D2 que nous allons rejoindre la saison prochaine. »

Babacar Lam Makane MVP de la finale reçoit son trophée des mains d’Abdou Seck ancien international sénégalais
Sory Diallo meilleur gardien de la finale recevant son trophée des mains d’Amar Mbaye « Bataillon », ancien international sénégalais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE