Les marcheurs de l’Etat Fédéral Africain : « quiconque se dressera contre un peuple frère au profit des occidentaux, les aura en première ligne de défense ».

Date:


« Les marcheurs de l’Etat Fédéral Africain (Marche Panafricaine Dakar-Bamako) félicitent le peuple Africain du Mali pour son déterminisme et son courage à assumer sa souveraineté en ne cédant face à la pression de la mafia sous régionale et internationale », tel est la position affichée par la Marche Panafricaine Dakar-Bamako dans un communiqué publié ce vendredi 19 Août.
Si la marche de préciser, « vue la situation qui se passe actuellement au Mali depuis l’annonce de la levée des sanctions inhumaines et illégales de la CEDEAO et de l’UEMOA. Nous avons vu les récents événements des 49 militaires ivoiriens interpellés en territoire Africain du Mali ».
Au dernier événement précédemment cité, la marche dénonce et condamne « l’attitude irresponsable des autorités ivoiriennes visant même à la déstabilisation de la sous-région ouest africaine ».
« Nous rappelons également qu’Alassane Dramane Ouattara, habitué des faits avait fait venir des mercenaires en 2011 pour déstabiliser le peuple frère de la Côte d’Ivoire. Nous nous rappelons également des mercenaires au Burkina Faso en 2015 », indique le communiqué.
« La marche Dakar-Bamako invite les dirigeants et les leaders politiques des pays de l’Afrique de l’ouest à veiller à ce que l’Afrique ne fasse pas les frais du progrès humain froidement écrasée par la roue de l’histoire car on ne saurait échapper aux nécessités du monde historique auquel on appartient », ajoute la marche.
Les marcheurs de l’Unité Africaine de rappeler à l’opinion publique que « quiconque se dressera contre un peuple frère au profit des occidentaux, les aura en première ligne de défense. La marche panafricaine Dakar-Bamako réitère son soutien au peuple frère du Mali et aux autorités maliennes tout en souhaitant un prompt rétablissement à son SEM le Premier Ministre Choguel Kokalla Maïga, et appelle les jeunes africains à faire bouclier autour du Mali à fin de gagner le pari de la souveraineté car comme le disait le professeur Cheikh Anta Diop, la vanité d’être Wolof, peulh, Bambara, dioula, mossi … doit faire place à la fierté d’être Africain tant il est vrai que ces cloisons éthiques n’existent que par notre ignorance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Mort de Modou Gueye lors des manifestations : Ce que révèle le certificat de décès

XALIMANEWS-Le certificat de genre de mort du jeune Modou...

Manifestation contre le report de la présidentielle : Serigne Mouhamadou Lamine Laye enjoint les fidèles Layènes à la retenue

XALIMANEWS-Le porte-parole du khalife des layènes, Serigne Mouhamadou Lamine...

Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

L'indifférence d'un peuple est la première force d'un régime...

Décès de l’étudiant Alpha Tounkara à l’UGB : Sidiki Kaba « innocente » les Forces de défense et de sécurité

XALIMANEWS-Le ministre de l'Intérieur, Sikidi Kaba a rapporté que...