Occupation illégale de leur ancien logement de fonction. Wade menace les ministres limogés et rage sur les Sénégalais rapatriés de Gabo

Date:

À l’instar de beaucoup de Sénégalais, le Président est frustré par les mauvaises conditions de vie de nos compatriotes qui étaient détenus au Gabon. En conseil des ministres hier, Wade a révélé avoir fait rapatrier, à ses frais, ces compatriotes. Le Président qui a aussi dénoncé le fait que des ministres limogés continuent de vivre dans leur logement de fonction a tapé sur la table.

Les Sénégalais qui étaient détenus dans les prisons gabonaises dans de mauvaises conditions sont de retour au pays. La révélation a été faite hier par Wade en conseil des ministres. C’est d’ailleurs Me Wade lui-même qui a pris en charge les frais de leur retour au bercail. Cela dit, comme beaucoup de Sénégalais, Me Wade n’a pas manqué de déplorer les conditions dans lesquelles nos compatriotes étaient détenus et il compte bien le faire savoir aux autorités gabonaises. En effet, il a instruit les Affaires étrangères, même si Me Madické Niang était absent au conseil, d’écrire une lettre de protestation au ministre gabonais des Affaires étrangères. Le Président, selon nos interlocuteurs, n’a pas manqué non plus de menacer d’appliquer la réciprocité en alignant les frais de séjour, très élevés, des Gabonais au Sénégalais sur ceux pratiqués sur les Sénégalais vivant au Gabon.

Wade/Atépa : le divorce consommé

D’autre part, Me Wade a abordé les logements de fonction. Pour dénoncer le fait que certains ministres limogés continuent de vivre dans leur logement de fonction dans l’attente d’une expulsion. Le Président a exigé la fin de ces pratiques tout comme il ne comprenait pas que des ministres ou fonctionnaires limogés continuent de conduire leur ancien véhicule de fonction. Le chef de l’Etat a promis de mettre fin à cette situation. Me Wade a aussi, rendant compte de ses audiences, évoqué sa rencontre avec l’architecte Pierre Goudiaby Atépa. C’est pour dire que le divorce est consommé entre lui et l’architecte et que lors de l’audience à la Présidence, il s’est à la limite s’agit d’une « passation » entre Atépa et ses trois nouveaux architectes.

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Crise politique : Le Khalife des Tidianes « pour un dialogue inclusif et constructif »

XALIMANEWS-Sa réaction est attendue. Le khalife général des Tidianes,...

Défiance généralisée, seuils critiques : Alioune Tine parle de la situation du pays…

XALIMANEWS- Cité au cœur de la médiation entre Macky...