Opération Juub Juubal Jubanti et lutte contre le blanchiment d’argent : Deux responsables de FS oil arrêtés pour fraude fiscale

Date:

XALIMANEWS – Les premières retombées de l’opération Juub Juubal Jubanti se ressentent avec la lutte contre le blanchiment d’argent tel que voulu par le chef de l’Etat.

Une démarche qui a conduit à deux arrestations effectuées par la Division des investigations criminelles (DIC).

Selon les informations de Libération, Abdoulaye Diagne, Directeur général des impôts et domaines (DGID), a déposé une plainte contre les anciens et actuels directeurs généraux de la société Fs Oil (FALL&SENE Oil). A la suite de cette plainte pour fraude fiscale et détournement de fonds publics, l’ancien directeur général de ladite société et son gérant ont été arrêtés. Il s’agit de Daouda Gaye et Mamadou Bâ. Ils ont été mis à la disposition du Procureur de la République.

Le journal que la société Fs Oil, spécialisée dans la vente de carburant, est confrontée à une dette fiscale d’environ un milliard de FCFA envers le Trésor public. Lors de son interrogatoire, Abdoulaye Diagne a expliqué aux enquêteurs les deux mécanismes d’encaissement des impôts : l’impôt quérable et l’impôt portable. Il a ainsi révélé que la société Fs Oil, dirigée successivement par Daouda Gaye et Sékou Fofana, n’avait pas versé 412 264 516 FCFA au Trésor public, représentant des impôts, droits et taxes.
 
Le DG de la DGID a souligné que la société Fs Oil avait l’habitude de régler ses contentieux à l’amiable, mais face à l’absence de volonté de paiement de la part des responsables de la société, il a décidé d’engager des poursuites judiciaires pour la première fois dans l’histoire de la DGID. Un inspecteur des impôts et domaines, Papa Diouf, a corroboré ses propos en affirmant que Daouda Gaye et Sékou Fofana avaient vidé les comptes de la société et émis des chèques sans provision pour la DGID. Malgré un délai de 10 jours accordé à Mamadou Bâ pour régler la dette fiscale de 513 427 617 FCFA, celui-ci n’a pas respecté ses engagements et a adopté la même pratique que ses prédécesseurs en vidant les comptes de la société et en émettant des chèques sans provision.
 
Le nommé Sékou Fofana serait actuellement en Guinée Conakry. Au terme de leur garde à vue, Daouda Gaye et Mamadou Bâ ont été mis à la disposition du Procureur.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE