Placement des cartes du PDSL à Thiès. Les partisans de Idy boudent les opérations

Date:

C’est mal parti pour l’installation des commissions de vente des cartes au niveau du territoire de la commune de Thiès. Hier, pour son premier exercice dans la zone d’arrondissement Est, le commissaire Ibrahima Diassé s’est heurté aux caciques de l’ex-«Rewmi» qui sont sortis de la salle de l’Espace Jeunes où se tenait la réunion. Par Birane GNING

ImageMajoritaires de par leur présence massive et requinqués par la présence de leur responsable moral Idrissa Seck, les militants de Rewmi ont empêché la poursuite de la réunion consacrée à l’installation des commissions de vente des cartes du PdsL dans la zone Est à Thiès. A leurs yeux, «le commissaire a faussé le jeu d’entrée en présentant une liste préétablie de supposés responsables qui ne (les) agrée pas». Dans cette liste de vingt-trois personnes, on retrouve pêle-mêle les Pape Moussé Diop, Abdou Fall, Mohamadou Massaly, Oumar Djigo, Yankhoba Diattara, Aguibou Soumaré, AblayeDiop, Issakha Kanté, Madiop Kanté, Idrissa Seck, Mbaye Diouf, Ndèye Amy Dioum, Pape Bassirou Diop. Certains de ces noms sont des responsables connus sur la scène politique thiessoisse, alors que d’autres sont loin de l’être. C’est, entre autres, ce qui irrite Bassirou Bocoum, adjoint à la mairie Est et les conseillers Dame Thiam et Cheikh Tidiane Lô, ainsi que Ndèye Niang, responsable des femmes à Cité Lamy. Au nom de Rewmi, ils sont d’avis qu’ils ne  reconnaissent pas la sensibilité de leur obédience politique dans cette liste. Ils vont même jusqu’à soupçonner «un coup fourré qui ne dit pas son nom», car «la mise en scène n’est pas conforme à l’esprit de la vente des cartes d’un parti qui vient d’être créé et où tout le monde est sur la même ligne de départ ; sans compter les recommandations du commissaire lui-même». Ibrahima Diassé avait demandé aux deux sensibilités que sont le Pdsl et Rewmi de fournir chacune une liste de dix membres pour la confection de la liste de responsables parmi lesquels émanera la commission devant accompagner le commissaire pour la vente des cartes. «D’entrée, le commissaire a faussé le jeu et sa démarche est erronée», soutient le conseiller Cheikh Tidiane Lô, qui insiste sur la réaction des maires Idrissa Seck et Pape Bassirou Diop (mairie Est) qui n’ont pas partagé la façon de faire du commissaire Ibrahima Diassé. Joint par téléphone, ce dernier dit s’en tenir à sa propre conscience et aux «directives du parti». Lesquelles, dit-il, sont claires sur la manière dont il faut confectionner la liste de la commission. «Je n’ai fait qu’appliquer cela», dit-il. M. Diassé est formel : «Il y a certains qui n’ont rien compris de ma démarche et je prendrai le temps d’expliquer.» En évoquant sa longue expérience de commissaire de son parti, il soutient que les prérogatives de monter la commission «lui appartiennent». C’est pourquoi il se dit très serein pour le rendez-vous de lundi qu’il a fixé aux gens de la zone Est pour faire le travail qui l’attendait le vendredi après-midi et qui s’est terminé en queue de poisson. La veille, ce sont les zones Nord et Ouest qu’il va recevoir pour le même exercice.

lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Khalifa Sall égratigne la Commission d’enquête parlementaire :« Elle n’ira nulle part »

XALIMANEWS- « On savait tous que la commission d’enquête...

Barthelemy Dias :« Notre coalition ne participera pas à un dialogue pour violer la constitution »

XALIMANEWS- Qui répondra à l’appel au dialogue lancé par...

Bavures policières : Des nouvelles de la jeune femme maltraitée lors des manifestations

Appréhendée par un policier et maltraitée lors de la...

Le Président de la République peut-il et/ou doit-il porter des modifications au calendrier de la présidentielle en cours ?

ET….Quid du parlement, c’est-à-dire de l’Assemblée nationale sénégalaise ?Ce...