Pourquoi pas un « Ordre National du JUBAL » ? (Par Ousmane DIOP)

Date:

J’ai lu, avec stupéfaction, la récente sortie du Dr Yoro Dia, traitant de « Naxe mbaay », le projet du Pastef. Mais étant entendu que « parler c’est exister absolument pour l’autre » – Frantz Fanon, j’estime que cette sortie est anodine surtout dans une démocratie modèle comme celle du Sénégal. Son titre de Dr et d’ex-conseiller de la République constituent d’ailleurs le socle depuis lequel, il s’arroge le droit inaliénable d’assommer à ses congénères ses pseudo-vérités.  Alors que le temps et la globalisation aidant, le peuple sénégalais surtout sa génération « X » et Z » a dépassé ce complexe de rang, et son opinion ne tient maintenant qu’aux mots vrais et justes.

Le Pr Babacar Justin Ndiaye aurait-il raison dans son dicton selon lequel « le sénégalais serait colonisé jusqu’à la moelle épinière » ?  Force est de constater qu’une non-négligeable partie de la frange d’intellos-sénégalais croit malheureusement que la colonisation était un mal nécessaire, et croit encore dur comme fer que notre projet de souveraineté nationale auquel 54% de la population sénégalaise a adhéré au soir du 24 mars 2024, dès le premier tour de l’élection présidentielle, serait chimères, et pour Dr Yoro Dia du « Naxe mbaay « .

Alors que le projet est clair et limpide aux yeux du peuple. En résumé, il tient sur le « JUB » qui nous mènera vers la Souveraineté, et cette dernière vers la Prospérité. Voilà claire et limpide comme l’eau de roche. Et comme tout projet de société, il nécessite une mise en œuvre, et celle-ci ne peut être qu’après accession à la Magistrature Suprême. Et donc crier au « Naxembaay » ne divertira, nullement, le peuple conscient des enjeux pour avoir confié, au Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, les guidons, sachant ainsi que le temps que prendra la mise en œuvre de ce projet de souveraineté est un sacrifice nécessaire.

Vouloir tuer la patience du peuple en évoquant les urgences du moment est une tactique vouée à l’échec car ce sera ce même peuple qui donnera une confortable majorité au Président de la République à l’Assemblée nationale afin de mettre en œuvre sans ambages le PROJET.

Mais comme nous sommes en démocratie, respectons l’opinion de ceux qui ont été ravages par le récent  sursaut de conscience du peuple  sénégalais, et qui ont du mal à digérer les concepts simples et lisibles, car naturellement leur gagne-pain a toujours été dans les  montages complexes, fallacieux et nébuleux où ils noyaient et spoliaient  tout un peuple.

Il est évident que la mise en œuvre du Projet commence déjà avec le « JUB JUBAL JUBANTI » , lancé par le Président de la République, et pour accompagner cette dynamique,  je préconise aux hautes autorités  la mise en place d’une nouvelle décoration, celle de l’ORDRE NATIONAL DU JUBAL. Cette décoration pourrait consacrer le parcours exceptionnel, sans aucune bavure sur son éthique financière, d’un citoyen Sénégalais tous secteurs confondus.



Ousmane DIOP, écrivain, Administrateur de société

Traduction des mots wolofs

Naxe Mbaay : Tromperies
JUB : DROITURE
JUBAL : AGIR AVEC DROITURE
JUBANTI : REDRESSER CE QUI N’EST PAS DROIT



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Réduction des prix : un cercle vicieux (Par Thierno Bocoum)

Une baisse des prix minime soit-elle n’est jamais négligeable.1f...

Sénégalais de France : la Tabaski morose (PAR ALASSANE THIAM)

En France, Il existe 11 jours fériés légaux énumérés...