Qu’est-ce qui nous est arrivé ? (Babacar Diouf, professeur d’histoire et de géographie au lycée de Nguekokh)

Date:

J’ai entendu le journaliste Assane Samb dire que la candidature de Bassirou Diomaye pourrait être rejetée par le Conseil constitutionnel, car les charges retenues contre lui sont trop graves. Quand un journaliste et analyste tient de tels propos, c’est le summum de la décadence intellectuelle.

Madiambal Diagne a presque dit la même chose, mais les paroles de celui-ci ne méritent pas d’attention, je ne m’y attarde pas.

M. Assane Samb ne peut pas ignorer qu’un Procureur de la République a la possibilité de trouver une personne qui n’est jamais sortie de chez elle et l’accuser de toutes les infractions qui existent dans le code pénal puis le mettre en prison ou le mettre à la disposition d’un juge d’instruction qui serait obligé de le mettre en prison. Même si ce dernier est même convaincu de l’innocence de la personne, les articles visés par le Procureur ne lui donnent pas un autre choix.

M. Samb n’ignore pas que tant que la personne accusée n’est pas jugée et condamnée, elle bénéficie de la présomption d’innocence. Et même condamnée, tant que celle-ci n’est pas définitive, elle concerve encore ses droits.

M. Samb n’a pas oublié qu’Idrissa Seck a été accusé d’attentat à la sûreté de l’Etat et d’autreschoses, par la simple volonté du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, qui avait des comptes à solder avec lui. Et c’est aussi par sa seule volonté que l’ancien Premier ministre a bénéficié de liberté provisoire avant d’avoir plus tard un non lieu.

M. Samb ne peut pas ignorer qu’Imam Ndao (paix à son âme) a été accusé de terrorisme, chose très grave, mais a finalement été blanchi.

M. Samb ne peut pas oublié que Me Juan Branco a été accusé de choses trop graves par les autorités sénégalaises mais il a été libéré et continue tranquillement de vaquer à ses occupations, à plaider.

M. Samb ne peut pas oublier les nombreuses fois qu’il a dénoncé des arrestations totalement arbitraires de confrères de la presse au Sénégal et ailleurs. Il ne considérait pas que ces gens étaient coupables et devraient perdre leurs salaires avant d’être jugés.

Quand une personne cesse d’être cohérente dans les principes, elle devient hypocrite et dangereuse.

Quand on ose dire qu’on peut refuser à un présumé innocent ses droits civiques, on donne à la justice une prérogative qu’elle n’a pas, c’est-à-dire décider sur des bases autre que la loi et le droit.
La libre interprétation du juge évoquée par certains qui soutiennent cette probabilité n’est qu’une simple construction d’esprit tordu. Si la libre interprétation n’avait pas de limite, les juges n’auraient pas besoin de la loi pour juger, ils auraient dû se suffir de leurs « intentions ».

Le droit a beaucoup évolué et depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les législateurs ont cherché à protéger les droits humains. Et dans des pays où la démocratie titube, la loi est la parapluie des citoyens.

Tout homme sérieux, tout intellectuel honnête, devrait se garder de légitimer une décision judiciaire qui priverait un présumé innocent de ses droits civiques.

Babacar Diouf, professeur d’histoire et de géographie au lycée de Nguekokh.

5 Commentaires

  1. Merci professeur !!! Au Sénégal les journalistes sérieux sont devenus des Dom bu goor c’est-à-dire qu’on les cherchent comme de l’or. Vous avez bien fait d’ignorer madiambal diagne dont le pouvoir mafiosi de macky sall a tellement pompé (en finance et en foncier) qu’il est rendu à prendre ses cacas pour de l’or. Je me limiterais juste à ce que disait sonko de lui : dafa fenna fenn bah nioul kouk. Pour madiambal, le changement de pouvoir surtout entre les mains des sonkistes serait une totale désillusion et une course vers l’enfer. Quand a assane Diop il souffle le chaud et le moins chaud depuis un certain. Je ne sais si c’est un appel du pied qu’il fait à macky sall et sa gang de mafiosi ou s’il a déjà pieds et mains liés là dans.

  2. Vous les boubougolos crétinisés de ex-Pasteef avec votre Yolom Guénio sodomiseur international, continuez à prendre les sénégalais pour des cons ! Vous verrez en février 2024… Vous n’êtes pas encore foutus de comprendre pourquoi les sénégalais vous ont maintenant multiplié par Zéro ! Madiambal Diagne a donné dans son livre des réponses irréfutables, datées et documentées gravissimes. Il y a 3 courants actifs dans ex-Pasteef dont 2 ont planifié les actes insurrectionnels et terroristes dans notre pays depuis 2017 : un courant indépendantiste qui utilise les rebelles du MFDC dans tous les actes terroristes et violents, un courant salafiste anti-confrérie qui a aussi utilisé des groupuscules armés dans les manifestations, un courant démocrate et républicain mais qui est minoritaire dans ex-Pasteef. La CEDEAO n’a pris sa décision pour rien et l’État ne s’est pas mobilisé pour vous éradiquer pour rien…

  3. Que les braves hommes aillent au combat sans tricher ni utiliser la justice pour éliminer des adversaires politiques et que le meilleur gagne même si le Sénégal a un président sortant qui n’a jamais osé se battre loyalement contre un opposant

  4. L’affaire Ousmane Sonko et ses hommes, le comportement de la justice, celui des organes de l’état et tous les corps de la société y compris les marabouts aura démontré une chose : Si jamais le Sénégal avait un tyran, celui-ci pourrait rétablir l’esclavage et maintenir le pays entier sous domination sans aucune manifestation ou entrave.
    L’illustration parfaite de cela est ce journaliste, pour qui les décisions sont rédhibitoires, autrement dit elles ne sont pas nécessaires pour fabriquer des coupables et dire qu’il est journaliste!!!!
    Cela révèle la nature des organes du pays et même que cela fait peur.
    Jamais je n’ai pensé que l’état pouvait fouler au pied toutes les lois du pays sans aucune conséquence ou sanction avec l’appui de quasiment l’ensemble du pays.
    Cela fait peur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Ziguinchor : Un mort confirmé lors des manifestations de ce samedi

XALIMANEWS- Il s'appelle Landing Diédhiou. Il a été griévement...

Crise électorale : Macky Sall brise le silence et justifie le report

XALIMANEWS- Pour sa première sortie après le vote de...