REVUE DE PRESSE Guerre entre Youssou Ndour et El Hadji Ndiaye à travers Tfm et 2Stv

Date:

 

– La guerre entre Youssou Ndour et El Hadji Ndiaye fait rage à travers leurs deux télévisions. Le patron de la 2stv vient encore de trainer la Tfm en justice pour l’empêcher de diffuser le combat de lutte devant opposer Rock Mbalax à Bathie Seras. Le tribunal lui a donné gain de cause. Conséquence : le promoteur Luc Nicolaï, excédé, menace de surseoir à ce combat de lutte.

 

« Le 12 février dernier, le promoteur de lutte, Luc Nicolaï, avait paraphé un contrat de partenariat avec la Télévision Futurs médias (Tfm) pour la retransmission en direct de ses combats durant la présente saison. Une démarche que le patron de la 2Stv avait jugée illégale car ayant déjà signé un contrat d’exclusivité avec le même promoteur mbourois. Du coup, El Hadji Ndiaye avait juré que la Tfm n’allait pas retransmettre en direct les combats de Luc Nicolaï. A commencer par celui de ce dimanche devant opposer Bathie Seras à rock Mbalax », écrit « Le Quotidien ».

« Aux dernières nouvelles, le patron de la première télévision privée vient d’avoir gain de cause. Comme le confirme son adjoint, Ousmane Cissé, Directeur général de la 2Stv, qui déclare : « la justice vient encore de nous donner raison. Par ordonnance n° 369-2011, signée de madame la présidente du tribunal régional hors classe de Dakar, il est mentionné que seule la 2Stv a le droit de retransmettre en direct le combat Bathie Seras-Rock Mbalax », note « Le Quotidien ».

« L’Office » et « L’Observateur » évoquent la Conséquence de la guerre des télés entre 2Stv et Tfm pour dire que « Luc Nicolaï reporte le combat entre Bathie Seras et Rock Mbalax ».

Selon « L’Office », « les amateurs de lutte risquent d’être déçus demain. En effet, Luc Nicolaï avait prévu d’organiser la confrontation inédite entre Bathie Seras de l’écurie Guinaw Rails et Rock Mbalax de Pencum Ndakarou, au stade Demba Diop. Seulement aux dernières nouvelles, le promoteur de la Petite Côte aurait pris la ferme décision de reporter le combat. Une décision de justice sortie hier aux environs de 16h, confirmant l’exclusivité de la 2Stv au détriment de la Tfm, a motivé sa décision ».

« L’Observateur » ajoute que « si les autorités ne réagissent pas pour régler le différend entre 2stv et Tfm, l’ordre public peut en souffrir dimanche. Car après l’ordonnance du juge qui écarte Tfm de son champ de retransmission du combat au profit de 2Stv, la décision de Luc Nicolaï de reporter le combat entre rock Mbalax et Bathie Seras, les écuries se font menaçantes ».

Mais l’information qui barre la « Une » de la quasi-totalité des journaux, c’est l’immolation du commerçant Ahmeth Tidiane Bâ devant le palais.

« Ahmeth Tidiane Bâ s’immole au Palais », écrivent « Walf Grand-Place » et « Sud Quotidien ».

« Une semaine, jour pour jour, après l’immolation de l’ancien militaire Bocar Bocoum devant les grilles du palais présidentiel, un jeune commerçant du nom d’ Ahmeth Tidiane Bâ, alias « Mara », s’est lui aussi aspergé d’essence aux abords du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor. Brûlé au 3e degré, selon des sources médicales, il lutte contre la mort au pavillon des soins intensifs de l’hôpital Principal de Dakar », détaille « L’Observateur ».

Ce qui fait dire au journal « Le Quotidien » que « Cheikh Tidiane Bâ entretient la flamme du vendredi ».

En effet, pense « Walfadjri », « Bocar Bocoum, (cet ancien militaire qui s’est immolé vendredi 18 février devant les grilles du palais), fait des émules ».

« L’As » indique que « Ahmeth Tidiane Bâ » (est) entre la vie et la mort à l’hôpital Principal ».

« Le Matin » se désole : « c’est vraiment triste ce qui se passe devant les grilles du Palais de la République ». Et prie « pour que ces révoltes s’estompent pour ne pas briser les chaines de la foi dans un pays qui enregistre chaque année près de 300 rassemblements religieux ».

« Le Soleil » revient sur la crise casamançaise pour dire que « les cadres rejettent toute idée de référendum ».

« Le Collectif des cadres casamançais a rejeté, hier, l’idée d’un référendum d’autodétermination de la Casamance lancée récemment par un acteur de la crise dans la partie sud du pays. Selon son président, Pierre Goudiaby Atépa, « l’argument fondé sur l’histoire de la Casamance comme territoire autonome a déjà été réfuté ». Il a demandé à l’Union africaine (Ua) et à l’Organisation des nations Unies (Onu) « de ne donner aucune suite à une demande qui ne correspond pas aux préoccupations des populations sénégalaises », rapporte « Le Soleil ».

NETTALI.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...