Sénégal: Paris « disposé » à poursuivre une coopération militaire

Date:

DAKAR – Le président français Nicolas Sarkozy a affirmé vendredi dans un message à son homologue sénégalais Abdoulaye Wade que Paris « reste naturellement disposée à poursuivre, au Sénégal, une politique de coopération militaire » après la fermeture de ses bases militaires.

« La France reste naturellement disposée à poursuivre, au Sénégal, une politique de coopération militaire, bilatérale et régionale, en soutien à la stabilité de la sous-région et à la montée en puissance du dispositif panafricain de sécurité auquel je vous sais très attaché », a-t-il écrit.

Ce message, dont une copie a été transmise à l’AFP, était adressé au président Wade à l’occasion des cérémonies dimanche du 50e anniversaire de l’indépendance du Sénégal. Paris sera représenté par son ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux.

« J’ai souhaité que cette étape importante de votre histoire nationale se traduise également par une étape importante dans notre relation à laquelle j’attache le plus grand prix et dont je souhaite qu’elle soit plus résolument partenariale », a estimé le président Sarkozy.

« C’est pourquoi, j’ai pris l’initiative de la renégociation de notre accord de défense de 1974, par lequel le Sénégal a souverainement consenti à la France l’usage de certaines installations militaires sur son sol », a-t-il expliqué.

« J’ai veillé à ce qu’il soit tenu compte, dans cette négociation comme dans la réorganisation de notre présence et de nos missions, de la volonté que vous avez exprimée de récupérer certaines emprises foncières, selon les modalités prévues dans l’accord de 1974 », a précisé Nicolas Sarkozy.

Le président français ne donne aucune date concernant la signature de l’accord officialisant le départ des bases françaises de Dakar.

Le 19 février, le porte-parole du président sénégalais Abdoulaye Wade, Mamadou Bamba Ndiaye, avait affirmé à l’AFP: « les bases militaires françaises vont quitter Dakar en vertu d’un accord qui sera signé avant le 4 avril (date de l’indépendance du Sénégal) par les deux parties ».

Mais, selon des sources françaises, aucune signature n’est prévue ce week-end.

Quelque 1.200 militaires français (terre, air, mer) sont « pré-positionnés » à Dakar dans le cadre des « Forces françaises du Cap Vert » (péninsule de la région dakaroise). Il s’agit d’une des trois installations militaires permanentes françaises en Afrique avec Libreville et Djibouti.

Paris n’a prévu de garder que 300 soldats au Sénégal, soit 900 de moins qu’aujourd’hui.

Mi-mars, les autorités sénégalaises ont tenté de rassurer les quelque 3.000 civils locaux des bases françaises, en leur déclarant que leurs emplois « ne sont pas en péril ».

L’impact économique de cette présence au Sénégal est estimé « entre 25 et 30 millions d’euros », selon une source militaire française à Dakar.

(©AFP / romandie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...