SICAP SA : Des indemnités, des frais de mission, des contrats fantômes…et de la bamboula (Rapport Cour des comptes)

Date:

XALIMANEWS- Le rapport de la Cour des Comptes a levé un coin du voile sur la gestion de la SICAP SA sous le régime de Macky Sall, précisément entre 2014 et 2018, lorsque Ibrahima Sall était le patron de la boîte. En effet, de nombreux anomalies ont été épinglées. La liste étant longue, des faits saillants attirent, tout de même, l’attention par leur caractère frauduleux ainsi que la particularité des actes commis qui ne sont pas loin d’une gabegie dans toute sa forme.

Un record de dons et de subventions aux artistes, chefs religieux et communicateurs traditionnels

Dabord, au titre des subventions et dons, la SICAP offre de 2014 à 2018 un montant cumulé de 703 456 450 FCFA au titre des dons et subventions. Il est relevé que ces dons et subventions sont destinés notamment à des responsables politiques, à des chefs religieux, à des communicateurs traditionnels et à des artistes.

Des frais de mission et voyages à coups de millions

Le rapport de Cour des Comptes révèle qu’en 2018, les voyages et indemnités de missions des directeurs, chefs de services et agents en mission a atteint 103 255 866 FCFA. Des irrégularités dans la gestion des missions dressent, notamment, un tableau qui relève de l’impertinence même des dépenses. Ces irrégularités sont notées de 2014 à 2018 et connait une courbe presque ascendante.

Ordres de mission non visés au départ et à l’arrivée payés

Une récurrence de déplacements injustifiés et payés

Versement d’indemnités de mission à des organismes fantômes de recherche de financement

Par ailleurs, dans le rapport de la Cour des Comptes, il est mentionné que la SICAP SA a eu recours à des collaborateurs extérieurs qui n’avaient d’autres missions que de rechercher des partenaires. Sauf que la principale irrégularité dénote de l’absence totale de partenaires de l’institution qui ne devait, finalement, compter que elle-même, pendant des années.

Toujours est-il qu’il est relevé qu’au 02/07/2015, le paiement de « frais de mission » d’un montant de 5 000 000 FCFA à une société d’intermédiation financière, Sté EKLOU-KO &Fils, basée à Lomé ; le chèque de règlement est libellé au profit de Mme Oumy DRAME, caissière à la Direction financière et comptable.

Puis, au 08/03/2016, il est encore mentionné le règlement de frais de recherche de partenariats à la Sté EKLOUKO&FILS, pour un montant de 4 367 000 FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Deux Sénégalais périssent dans l’effondrement d’un bâtiment en Espagne

XALIMANEWS: Deux ressortissants sénégalais ont trouvé la mort et...

Le professeur Babacar Guèye nommé facilitateur des Assises de la justice

XALIMANEWS: Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar...

L’homosexualité en question (Par Pr Makhtar Diouf)

Au Sénégal la question de l’homosexualité et du lesbianisme...