” Un pays bâti sur la culture du faux ne peut pas progresser “, martèle Boubacar Camara.

Date:

Le président fondateur honoraire du parti de la construction et de la solidarité Jengu/Tabax, Boubacar Camara s’est prononcé dimanche sur l’actualité, en marge de la traditionnelle session du Comité directeur du parti, rapporte nos confrères de senego.

Une occasion de procéder à l’admission de nouveaux membres et l’élection d’un nouveau bureau. “Un pays bâti sur la culture du faux ne peut pas progresser”, a rappelé Boubacar Camara concernant l’actualité du trafic de faux passeports qui défraie la chronique. C’est l’une des raisons de plus, à croire au projet Tabax (construction) qui prône un changement de Cap pour un Sénégal construit sur tous les plans.
Pour l’ancien Directeur Général des Douanes et membre de la coalition “Yeewi Askan Wi”, ” Tout est devenu faux dans ce pays ” et c’est pourquoi “Après un JENGU (sursaut salvateur) justifié par les nombreux virages ratés depuis l’indépendance en 1960 et le lourd passif douloureusement porté par les plus démunis, le PCS/JENGU TABAX propose de Construire un Futur aux solides fondations, bâti sur des piliers fiables en procédant à un CHANGEMENT DE CAP”

” Dans le cadre de ces élections, le PCS/JENGU a procédé, à ce jour, à l’investiture de 234 candidats pour les communes et départements. Ces propositions seront soumises à la Coalition pour investiture définitive. Le PCS JENGU/TABAX reste ouvert à tout consensus pour le choix des meilleurs profils. Le PCS/JENGU TABAX réitère son engagement à participer à la conquête du pouvoir local, de l’Assemblée nationale et à l’élection d’un Président de la République à la tête d’une équipe apte à faire ce qui aurait dû être fait, à défaire ce qui n’aurait jamais dû être fait, à refaire ce qui a été mal fait, à maintenir et améliorer, si nécessaire, ce qui a été bien fait.” a soutenu Boubacar Camara

1 COMMENTAIRE

  1. La culture du faux, la culture prédatrice, l’irresponsabilité citoyenne et civile, l’absence de stratégie de développement et la continuelle exportation des matières et produits bruts ce sont là les motifs essentiels de notre stagnation, du sous – emploi et de la pauvreté. Nos partis politiques doivent se pencher sur la définition d’une stratégie développante pour la prospérité et le décollage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE