Un sommet France/ Afrique sans les chefs d’Etat

Date:

Pas de chefs d’Etat, mais de jeunes entrepreneurs, artistes, sportifs: la France accueille vendredi un sommet au format inédit pour tenter l’éternelle « refondation » de sa relation avec l’Afrique, dans un contexte de fortes tensions avec ses anciennes colonies comme le Mali ou l’Algérie, nous renseigne la libre Afrique Quelque 3.000 participants, dont plus d’un millier de jeunes du continent, sont attendus vendredi à Montpellier (sud) pour cette rencontre entre sociétés civiles africaine, française et de la diaspora, sur des sujets économiques, culturels et politiques, organisés en tables rondes. Quatre ans après le discours de Ouagadougou du président français Emmanuel Macron, il s’agit « d’écouter la parole de la jeunesse africaine » et de « sortir des formules et réseaux obsolètes », souligne l’Elysée, en vantant le format « inédit » de l’événement. Sont en effet exclus les chefs d’Etat, pour la première fois dans l’histoire des sommets Afrique/France, ces grand-messes qui ponctuent depuis 1973 la relation tourmentée entre le continent et l’ex-puissance coloniale. Le président français, lui, sera bien présent et dialoguera en session plénière vendredi après-midi avec des jeunes de douze pays africains, dont le Mali, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la Tunisie, l’Afrique du Sud, le Kenya… Ce panel a été sélectionné à l’issue des dialogues menés pendant des mois à travers le continent par l’intellectuel camerounais Achille Mbembe, chargé de préparer le sommet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE