Visite à Abidjan : Bassirou Diomaye Faye estime que le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont un rôle crucial à jouer dans le renforcement des progrès réalisés en matière d’intégration 

Date:

XALIMANEWS-Le président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye, a effectué une visite officielle à Abidjan le mardi 7 mai 2024, où il a souligné l’importance du rôle de son pays et de la Côte d’Ivoire dans la consolidation de l’intégration régionale, en particulier au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), malgré les difficultés actuelles dans la région.

« J’ai reçu de vous des conseils avisés, des pistes de solutions qui doivent être explorées pour qu’on puisse renforcer à nouveau l’union, l’unité dans les grands ensembles régionaux et sous-régionaux que nous avons en partage. Constante sera ma disponibilité à œuvrer avec vous pour le renforcement de notre espace commun, notamment pour ce qui est de l’UEMOA, de la CEDEAO, même de l’Union africaine », a déclaré M. Diomaye à l’issue de sa rencontre avec le président Alassane Ouattara, rapporte l’Agence ivoirienne de presse ivoirienne (AIP).

Il a ajouté : « Je suis persuadé que nous devons continuer d’agir dans la solidarité au sein de l’espace CEDEAO, de faire les réformes nécessaires et d’œuvrer à dissiper les incompréhensions qui ne peuvent manquer de subvenir ».

Pour le président sénégalais, les ressources et la volonté politique étant réunies, cela devrait contribuer au renforcement de l’unité, de la cohésion et de la souveraineté de la CEDEAO qui, selon lui, est un outil formidable d’intégration qui a tout le temps été cité en exemple.

« Nous gagnerons à le préserver. Je sais votre engagement à aller dans ce sens-là. Parce qu’après tout, nous avons l’obligation de préserver l’héritage des pères fondateurs », a exprimé Diomaye Faye.

Il a ensuite ajouté : « Je sais pouvoir compter sur votre sagesse pour, à vos côtés, continuer d’agir en renforçant surtout les actions préventives. Il est toujours mieux de prévenir une crise que de chercher à la résoudre. Mais quand les crises sont déjà là aussi, il faut les prendre à bras le corps ».

Pour lui, que les crises soient politiques, démocratiques ou économiques, elles restent des sources majeures d’instabilité et même de déstabilisation et aussi le lot de terreau fertile à l’épanouissement d’extrémisme violent, de terrorisme qui sapent les efforts de développement des pays.

« Si nous mettons en synergie nos capacités comme je le souhaite, avec un niveau plus appréciable, il est sûr que nous pouvons également faire face à de nombreux défis y compris ceux qui sont liés au contexte des crises économiques mondiales que nous sommes en train de vivre », a-t-il renchéri.

Il a proposé à son homologue ivoirien de convoquer une nouvelle session de la grande commission mixte et s’est engagé à renforcer les relations entre les deux pays pour mieux répondre aux priorités africaines, notamment la gouvernance, le développement durable, le changement climatique, la paix et la sécurité internationale.

Avec AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Deux Sénégalais périssent dans l’effondrement d’un bâtiment en Espagne

XALIMANEWS: Deux ressortissants sénégalais ont trouvé la mort et...

Le professeur Babacar Guèye nommé facilitateur des Assises de la justice

XALIMANEWS: Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar...

L’homosexualité en question (Par Pr Makhtar Diouf)

Au Sénégal la question de l’homosexualité et du lesbianisme...