Wade tire (encore) sur le Fao et les imams

Date:

La presse rend compte de la dernière sortie du président Abdoulaye Wade. Non content de s’être pris à l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) qui est « inutile » selon lui, le chef de l’Etat s’en est pris aux imams. A certains imams, devrait-on dire. Selon lui, ce sont ces derniers, « en manque de représentativité » qui ont instrumentalisé une partie de la population pour qu’elle descende dans la rue. Juste pour dire qu’il n’y a jamais eu d’ « émeute de la faim » au Sénégal.

 

« Le Dakar agricole 2011, qui réunit dans la capitale sénégalaise des chefs d’Etat et de gouvernement, a servi de tribune au président Wade pour réitérer son appel à la suppression de la Fao que dirige notre compatriote Jacques Diouf. Le chef de l’Etat ne trouve pas l’utilité de cette institution si ce n’est pour la lutte antiacridienne », écrit« Walfadjri ».

Ce qui fait dire à « Sud Quotidien » que « Wade « descend » la Fao ». Selon « Sud Quotidien »« le président de la République n’est décidément pas tendre avec les institutions internationales en charge de l’agriculture dans le monde. En ouvrant les travaux de la 2e édition de Dakar agricole, Me Abdoulaye Wade a, une fois de plus, dénigré les institutions internationales, particulièrement la Fao et la commission économique pour l’Afrique. Il prône, par ailleurs, l’institution d’une gouvernance mondiale de l’agriculture pour rectifier le tir ».

« Le Quotidien » écrit que « Wade brûle le grenier de Jacques Diouf ».

Selon « Le Populaire », non content de « rabaisser encore la Fao », le président de la République a nié « les émeutes de la faim » et s’est attaqué aux imams.

« Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a déclaré hier devant les hôtes du forum « Dakar Agricole » qu’il n’y a jamais eu d’émeute de la faim au Sénégal. Expliquant les évènements de mars 2008, Me Wade a relativisé l’ampleur, la colère et les motivations des manifestants qui avaient pris d’assaut la rue avant d’être violemment réprimés par les forces de l’ordre. Pour lui, il ne s’agissait que d’une poignée de mécontents qui avaient, de manière spontanée, protesté contre la hausse des prix des denrées de première nécessité », écrit « Le Populaire ». « Il n’y a jamais eu d’émeutes de la faim. C’est un petit groupe que l’ont connaît très bien, dirigé par quelques imams qui ne sont pas représentatifs d’ailleurs, qui est sorti manifester contre la hausse des prix des denrées de première nécessité. Ça a été relayé un peu partout par la presse parce qu’un énergumène quelconque a raconté çà. Mais il n’y a jamais eu d’émeutes de la faim », déclare le président Wade dans les colonnes du journal « Le Populaire ».

Rendant compte de la 2e édition de Dakar agricole, « Le Soleil » note que « Me Wade propose une gouvernance mondiale de l’agriculture, une banque verte destinée aux paysans, un organisme pour booster la recherche (et) un programme de production de plus d’un million de tonnes de riz par an ».

nettali.net extrait revue de presse

 

1 COMMENTAIRE

  1. il n a rien a dire……….c est parceque la FAO il y a un senegalais qui loin de lui…………..ce voyou……………………un mesquin……….un renegat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE