Lynchage médiatique tous azimuts contre Wade Binetou Seydi dénonce la déferlante néocolonialiste !

Date:

Elle est certes une militante du Parti démocratique sénégalais. Celle-là même qui a initié le courant Wade 2012 à Paris depuis janvier 2009 et qui a abouti à une convergence d’idées autour de la candidature de Me Wade pour les prochaines élections présidentielles. Mais Binetou Seydi, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est aussi une intellectuelle de la diaspora. Une patriote préoccupée par les intérêts, le rayonnement et le développement de son pays. Et c’est l’œil alerte, mais le cœur meurtri qu’elle assiste à cette campagne médiatique orchestrée contre le chef de l’Etat sénégalais. Une tentative de déstabilisation ourdie par certaines puissances occidentales, au gré de leurs intérêts perdus au pays de la téranga. Des néocolonialistes à visages découverts, qui ont armé des mercenaires d’un genre nouveau au Sénégal.

Les accalmies ne durent plus que le temps d’une rose pour le président sénégalais, Me Abdoulaye Wade. Objet de toutes les attaques, il est devenu le centre d’intérêts de « bandes armées », décidées à le pousser au fond du précipice. Ses sorties sont guettées et les interprétations qui en sont faites par une certaine presse, presque toujours tendancieuses. Et l’on relaye à la chaîne les mêmes commentaires. Ceux « d’intellectuels » réfugiés derrière la société civile ou d’autres plus courageux, appartenant aux mêmes partis politiques. Des journalistes jouent aussi leur participation dans cette musique funeste dont le « la » vient d’ailleurs. Certains tombent même le masque et se dévoilent au prix d’un mercenariat vulgaire. Tous contre Abdoulaye Wade ! Celui qui a osé toucher à l’ordre établi. Pour dire non, au nom des intérêts de son pays.

Et pour cela, il est accusé de tous les pêchés d’Israël. Tout lui y est reproché. Même d’avoir des idées ingénieuses pour le Sénégal et l’Afrique, pour laquelle il appelle à un éveil de conscience. Son projet du Monument de la renaissance africaine est ainsi matraqué. Une partie de la presse sénégalaise, toujours dans le rôle du bras armé, appuyée par des confrères étrangers, notamment français, a tenté de diriger ce Monument contre son initiateur. Un projet trop ambitieux pour l’Afrique ? Des journaux français n’ont pas hésité, en tout cas, à parler de folie des grandeurs. Et une campagne rondement menée a fini par dresser certains chefs religieux, notamment des imams, contre cette œuvre d’art et Me Wade lui-même. Ils ont même failli mettre le feu dans leur propre « case », allumant la sensibilité religieuse, un des fondements sociaux de la société sénégalaise. Inadmissible pour Binetou Seydi !

Cette sénégalaise de la Diaspora, basée en France et qui sillonne le monde à travers ses activités professionnelles. Celle-là même qui a organisé dernièrement le centenaire de la National Association For Advancement of Colour People au mois de juillet dernier et qui avait réuni les présidents Wade, Obama, et Elen Sirleaf, à New York. « Je dénonce ce néocolonialisme qui ne dit pas son nom », crache-t-elle. En effet, Binetou Seydi en est convaincue. Cette partie de la presse, de responsables de la société civile et d’hommes politiques, notamment issus des flans de Wade, sont à la merci de puissances occidentales qui n’ont pas réussi à dicter au président sénégalais la loi de leurs intérêts. Au premier rang, elle cite cette grande multinationale qui évolue dans le transport logistique, la distribution d’énergie et qui a investi dernièrement le secteur de la communication et des médias. Ce groupe puissant, encore symbole de la « françafrique » et dont les activités sur le continent assurent 2 milliards d’euros de son chiffre d’affaires global estimé à un peu plus de 7 milliards d’euros. Ce groupe qui a récemment perdu le gros marché à containers au port de Dakar qui faisait que le Sénégal était encore considéré comme un pré carré de la France. Et pour avoir osé mettre fin à cette hégémonie séculaire, Abdoulaye Wade et son fils Karim sont devenus les cibles privilégiées de ces forces occultes, déplore Binetou Seydi.

Le patron de ce groupe qui n’a d’ailleurs pas hésité à mettre en branle son arsenal médiatique, composé de plusieurs grands organes français qui s’appuient sur certains de leurs « confrères goorgorlous » pour effectuer ce travail de « salut public ». Liquider cet empêcheur de tourner en rond ! Et l’on évoque la crise économique pour dire que Wade avait mieux à faire que ce Monument de la renaissance qui contraste ainsi avec la pauvreté des Sénégalais. Nous ne reviendrons pas sur le contexte difficile qui a accompagné l’accouchement de la Tour Eiffel en France. Simplement, soulignons comme tout le monde le sait, que cette crise est ressentie à travers le monde entier.

Un reportage diffusé dernièrement par une chaîne de télévision française, intitulée, « les nouveaux pauvres en France », est d’ailleurs très éloquent à ce sujet. On y relate le piteux quotidien d’une couche importante de la société française, réduite à faire les poubelles des grandes surfaces à la quête de produits juste arrivés à péremption. Et Coluche serait certainement surpris de constater que les restos du cœur sont devenus les lieux de rencontres privilégiés de français dits moyens.

« Nous remercions le ciel, nous n’en sommes pas encore là », se réjouit Binetou Seydi, soulignant dans la foulée qu’au grand pays de l’Oncle Sam, notamment, le nombre de sans domicile fixe a atteint un pic jamais égalé. Et Binetou Seydi d’interpeller toutes ces organisations, soit disant des Droits de l’homme ou de la société civile qui ne braillent que pour jeter l’opprobre sur Me Wade. « Mais que disent-ils de la situation des milliers de sénégalais victimes de racisme un peu partout en Europe et souvent rapatriés dans des conditions inhumaines ?

Que pensent-ils de la vente d’armes organisée en Afrique ? Que ces messieurs des Droits de l’homme nous disent ce qu’ils pensent des milliers de femmes musulmanes persécutées à travers ces lois controversées votées contre le port de la Bourka en Europe.

Qu’ils parlent de la Palestine, cette prison à ciel ouvert dans laquelle tout un peuple est brimé », se désole Binetou Seydi. L’initiatrice du courant Wade 2012 ne comprend pas qu’Alioune Tine de la RADHO, Me Assane Dioma Ndiaye de l’ONDH ou encore Mohamadou Mbodji du Forum civil, se taisent sur des sujets qui les interpellent directement pour ne déverser leur bile que sur le chef de l’Etat et son fils Karim Wade. Mais assure-t-elle, « Wade n’est pas un complexé.

C’est un grand intellectuel qui a des idées et qui les met en pratique pour l’intérêt du Sénégal et l’Afrique, n’en déplaise à des forces tapies dans l’ombre qui tentent de le liquider ». Elle n’en veut pour preuve que son succès éclatant au 14e sommet de l’Union africaine. « Il a été encore attaqué pour avoir émis une idée généreuse favorable au retour des Haïtiens en Afrique. Son projet a été largement adopté par l’Ua, qui s’attèle à le mettre en œuvre. C’est la marque des grands hommes », conclut-elle.

Bassirou Seck

© lemessagersn. info

8 Commentaires

  1. seydi ne melange pas les pedales wade est un vieux gateux qui q ruine son peuple seul trois personnes comptent pour lui sa femmee et ses deux enfants c est lui qui est pret a s allier avec le diable de grace epargne nous de ce discours

  2. Je suis fière de toi, soeur pourrais je avoir ton numéro de téléphone, je suis touchée et je sais aussi de quoi tu parle, c’est la vérité, la franchise, certains sénégalais ne connaissent pas la valeur de l’homme. J’aime Maître Abdoulaye WADE et j’aime qui aime WADE; courage ma soeur tu es avec nous des milliards de femmes intellectuelles, société civile sans cette Peinda BOW la soit disant Historienne et Islamologue

    MERCI que Dieu te bénise

  3. mais ki est 7 seydi,va rejoindre ce vieux nevrose,et fout nous la paix,pourquoi tu restes hors du pays alors,si tu affirmes que wade est un bon president!!!yu know if yu got something to say,yu have to shut your big mouth!!!salam

  4. du courage on n en a vraiment besoin on est attaquer de tous part par la presse senegalaise et francaise ils snot puissant ses lobbys rien que pour leurs interets et se sa que les senegalais ne comprennent pas qu on les manipules bollore brassaient des milliards avec notre port la sde mm choses tous les multinationales occidentales total fina elf etc… mais nous les intellectuels on sait se ki se passe wade est un economiste il sait la ou il va et ou il veut amner se pays donc on est rassurer et au soir de mars 2012 on va trionphe regarder se le magal les milliards qui sont mobilses et duranr 3 jours et on me dit que rien ne marche dabs se pays sa va tres bien notre seul opposition au senegal se la presse et j aimerais vrement avoir votre mail le mien se [email protected]

  5. Decidement vous n’avez rien compris. Le president dont vous defendez n’est vraiment pas defendable car il est la source de nombreux de ses problemes. De grace conseillez le pour qu’il s’attaque a l’essentiel qu’est de sortir son pays du cercle des pays les plus pauvres au monde. Ca suffit comme challenge s’il est le grand economiste qu’il pretend etre. Une sois disante « Wade formula. Nous attendions beaucoup de ce president et on attend encore…mais rien. Pour ce faire respecter, je crois que c’est tres simple. On a juste besoin d’un pays ou les institutions sont respectees, tout le monde est egal devant la loi, education et sante a la portee de tout le monde. Les senegalais sont entreprenants et ils feront le reste c’est a dire creation d’emplois. We are not asking much just a level playing field but you guys don’t get it…Nous tous, immigres
    nous voulons rentrer au pays et participer au development du pays avec l’experiences acquises dans differentes parties du monde. Nous n’avons pas besoin de l’argent du gouvernement mais nous voulons un systeme de fair-play for everyone. Nous sommes venus et nous avons vus et on sait que on peu mieux faire chez nous. Si nous voulons nous faire respecter, on n’a qu’a montrer une image differente et cesser les longs discours et prommesses. It’s all about work.
    Wassalam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...