Affaire « Sabar bou graw ». Une des danseuses se confie : « Mon cas est critique, je suis une victime, mon mariage a volé en éclats »

Date:

Xalimasn.com-L’affaire a enflammé le Net. « Sabar Bou Graw », une séance de danse obscène organisée par des jeunes filles d’un quartier de Dakar, commence à révéler ses secrets. Une des danseuses nous a appelés, pleurant pratiquement au téléphone. Agée de 26 ans aujourd’hui et mère d’un garçon de neuf mois, elle se sent victime.

« Bonjour.  Je m’appelle C.D.N. je vous appelle à propos de la vidéo du sabar. Je suis la fille qui était habillée en … Les faits ont eu lieu en 2004. J’avais 20 ans à l’époque et j’étais célibataire. C’est une copine qui m’avait proposé de l’accompagner à l’anniversaire d’une de ses amies, à Yoff. Comme je ne connaissais personne là bas, je n’avais vraiment pas envie d’y aller, mais bon…

Arrivées sur les lieux, nous découvrîmes qu’il y avait un « sabar ». Je dis que je n’allais pas danser parce que je ne connaissais personne dans l’assistance hormis ma copine que j’accompagnais. A un moment donné, une fille se leva et me dit : « Tout le monde danse sauf toi, en plus tu as de grosses fesses. » Je refusai. Elle insista et insista, encore et encore. Je peux dire qu’elle m’avait forcée à danser. Mais quand elle avait voulu tirer mon pagne, j’avais refusé.

« … En plus c’était une affaire de filles pour déconner. »

Je ne comprends pas pourquoi ils diffusent ce film sur le Net, six ans après. En plus c’était pour déconner entre filles. Je suis dégoutée. J’en veux à M… C’est elle qui avait organisé ce sabar et l’avait fait filmer. Je l’ai appelée au téléphone, elle m’a dit c’est le cameraman qui a vendu le film. J’ai voulu porter plainte. On m’a déconseillé de le faire, de peur d’amplifier l’affaire, avec la presse qui s’en saisit et tout. Voilà pourquoi je n’ai pas porté plainte. »

Le film était en vente en Italie sous forme de vidéos Cd et Vcd, avant d’être diffusé sur le Net. En allant à cet anniversaire, la jeune C.D.N. ne se doutait pas que sa danse de célibataire sous l’œil d’une caméra allait, six années plus tard, s’inviter dans sa vie conjugale.  « L’affaire est grave, se lamente-t-elle. Mon cas est critique. Aujourd’hui, mon mari m’a dit de quitter le foyer. Notre couple a volé en éclats. Il m’a traitée de tous les noms d’oiseaux. Il a même dit que je suis une p… Pourtant, je ne l’ai jamais trompé. Il ne veut rien comprendre. Il est touché dans son amour propre parce qu’il est Mbacké -Mbacké, marabout et petit fils de tel marabout. Alors, me voici seule avec mon bébé de neuf mois. »

(Pendant l’entretien, nous entendions le nourrisson vagir.)

« Un malheur ne vient jamais seul, s’attriste-t-elle. Dès que ma mère a eu vent de l’affaire (le film), sa santé a été secouée. Elle est actuellement au service d’urgence de l’hôpital Fann de Dakar.

Je suis chez ma cousine qui n’est pas encore au courant. Mais je suis sûre que si son mari l’apprend, elle me mettra à la porte… L’internet, c’est grave et ça a beaucoup d’ampleur au Sénégal. »

PS : Au cours de cet entretien C.D.N. nous a fait savoir qu’elle n’a pas regardé la vidéo parce qu’elle n’en a pas le courage. Ce sont des amies qui lui ont rappelé comment elle était habillée ce jour-là.

Anta Sy et Khady Jeanne Seck.

34 Commentaires

  1. gor bou sétane sabar bi ngua am thie diabar wala ptie amie fo diar CONSEQUENCES yi mothie topou

    le film est vendu en italie, espagne, usa et des millions de sénégalais ont pu voir des images pornographiques et d’une telle vulgarité surtout toi … comment peux tu montrer sans gêne ton ginva( pour rafétal) comme s’il ne représentait rien pour toi en tant que femme…

    Le sabar ressemble plus à un concours qu’un anniversaire car khana bou dé anniversaire di genn déffar emballage kdo sen potou thiouraye yoyou ak téléphone portable yi…

    Il faut éviter au maxi ces sabars et consors…

  2. Je pense qu’ on doit cesser de mettre nos soeurs dans ces circonstances. Partout dans le monde, certaines jeunes mettent un peu d’ erotisme dans leurs danses: samba au brésil, dancehall en jamaique, mapouka en cote d’ ivoire.etc….
    Et puis ces danses érotiques ont toujours existé dans la société sénégalaise sans jamais être un problème de moeurs:  » Seet Lo indalé », Ndiaye kholégne…
    etait dansés par beaucoup de nouvelles mariées sans degrader leurs moeurs.
    SVP arreter de faire des dégâts avec nos soeurs qui sont par ailleurs tres pudiques a mon avis

  3. en plus elles montraient TRES BIEN LEURS PARTIES INTIMES pour qu’elles soient bien filmées par le caméraman

    Et qu’on se dise la vérité un film ne sera jamais rangé dans les tiroirs et elles n’oseront jamais la visionner en famille car lignou déf lou bone la té kham nagniou ko…… yaw mom diarato touss …

  4. desole mai cetait moi doumako moussa baayi nite couneke amgua liberte def loula neekh si tu nest pas marie elle dit elle etait celiba mai pourkoi son marie l8 dire de quite sa maison . diabar jour binguako takee jours boobou la waratoule def loula nakari kou nek amengua dembe

  5. bonjour mour moi c e eureure niepey dioum coudoul dioum amoul nite coune def ga lo khamnè deja regrette dieu seul mon doul dioum yala naniou yala dieguel sounou bakar yapou younou dèf ak younou dèfagol naniou yala ram te soutoural niou si barque yanete bi homme pardone les famme famme pardone les homme yala pardone toul monde merci dieu

  6. Cet article n’a pas de substance.C’est une invention pure des deux journalistes.Ceci étant dit,il faut qu’on arrête de jouer aux vertueux de seconde zone.Ces dances ont toujours existé au Sénégal,ce n’est pas nouveau.tout le monde fait semblant de découvrir le phénomne alors nous connaissons tous le fameux « ubil barka ndiaye ».Ceux qui jettent la pierre à ces filles devraient se regarder d’aord,car personne n’est exempte de reproche dans sa vie.Je ne dis pas que ce qu’elles ont fait est bien,mais arretons de les accabler,car ceux qui ont regardé la video sur le net sont aussi condamnables que ces pauvres filles

  7. c triste si cé tél ki été abié en jaune bon son ca é tolérable.parcontre ce k j trouve anormale cé latitude du mari à 7 époque la fame été encor célibatér donc cé pa osi grave k sa.l8 le mari pe til juré ken étan jeune home na pa péché?

  8. Nkrumah Sané : ‘‘Le général Dieng fait partie des gens qui pensent faire de cette crise un fonds de commerce et c’est dommage’’.
    Figure emblématique de la rébellion casamançaise et l’un des rares témoins vivants de l’histoire politique du Sénégal, Mamadou Nkrumah Sané, 71 ans, est l’un des derniers indépendantistes d’Afrique. Loin de sa Casamance natale, l’un des vieux maquisards de l’histoire sort des bois –Parisiens- pour se confier à l’Obs. Entretient exclusif avec un mythe vivant.

    – M. Mamadou Nkrumah Abou Sané pouvons nous savoir quel le rôle vous jouez, aujourd’hui, dans le MFDC ; puisque le mouvement rebelle se retrouve avec deux secrétaires généraux dont chacun se réclame héritier légitime de l’abbé Diamacoune Senghor?

    – Je suis le secrétaire général du Mouvement des Forces de la Casamance, représentant du mouvement à l’extérieur, le premier responsable du conseil extérieur et chef suprême d’Attika -le combattant en diola, la branche armée du mouvement-Ndlr. Les secrétaires généraux, auxquels vous faites allusion, sont ceux créés par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Aux fils de la Casamance, je dis que ces gens ont été nommés par les gouvernements sénégalais. S’ils ont un quelconque pouvoir sur les combattants, comme ils le prétendaient, ça fait longtemps déjà qu’ils auraient dû réussir à régler ce problème. Ces jeunes – Ansoumana Baji, Alexandre Djiba et Jean Marie François Biagui Ndlr- peuvent être mes petits-fils donc, je ne compte pas m’attarder à leur sujet.

    – Alors M. le secrétaire général, quelles sont les causes des dernières recrudescences de la violence constatée au sud du pays?

    – Depuis le décès de l’abbé Diamacoune, (le 14 janvier 2007 à Paris -Ndlr) beaucoup de médias ont titré : «le MFDC est mort». Je le regrette, ce mouvement est né le 4 mars 1947 à Sédhiou, dans l’ancienne capitale de la Casamance, et les pères de nombreux journalistes qui se prétendent ‘‘spécialistes’’ de la question n’étaient pas encore nés. Je devais, à cause du deuil, garder le silence et me préparer à succéder à mon chef. Préparer le terrain, c’est ce que je faisais depuis, en réarmant mes hommes et en restructurant mes bases. Et maintenant Attika est prêt à mener la bataille.
    – Les zones de combat se sont approchées des habitations et la nouvelle université de Ziguinchor, qui est une chance pour la région, est de plus en plus menacée par les bombes. Ne pensez-vous pas que les populations civiles, notamment élèves, étudiants et simples citoyens, doivent être épargnées par vos combattants.

    – Nous sommes dans nos villes où l’armée pensait nous avoir chassés. Nous sommes et serons partout, dans tous les quartiers, en Casamance, à Tambacounda et à Kédougou. Tant que les régimes sénégalais refuseront nos demandes de négociation nous serons sur le terrain. Et le combattrons.

    – Mais qui est-ce qui vous empêche de vous retrouver autour d’une table et de parler comme vous y a invité le gouvernement?

    – Demandez-le à Wade, il applique la même politique que Senghor et Abdou Diouf avant lui. Même son marabout -sëriñ Bara Mbacké, le khalife général des mourides, Ndlr- lui a demandé de négocier avec nous, mais il ne le fera pas. Wade se croit plus malin, que tout le monde, au point qu’il a été prénommé Ndiombor –lièvre, en Ouolof Ndlr-. Mais il saura qu’il a affaire à nous. Mes combattants les attendront sur le terrain.

    – En tant que ‘‘chef-suprême’’ d’Attika avez-vous le bilan humain et matériel des derniers affrontements?

    – Je ne donne pas ces détails-là, contentez-vous des comptes-rendus du gouvernement. Même si vous ne devez pas vous fiez à ce qu’il dit, parce que la situation est autre.

    – Des chefs rebelles d’Attika, comme le commandant Salif Sadio, sont-ils directement sous vos ordres. Ou bien, comme le prétendent certains, il n’y a plus de commandement central ; les combattants sont isolés chacun menant ses hommes comme bon lui semble et vivant de brigandage?

    – Je ne veux pas me focaliser sur le commandement. Ceux qui sont sur le terrain, tout en continuant le travail, savent qu’ils sont sous mon autorité. Tous les autres, qui ne reconnaissent pas cela, ne m’intéressent pas. Seule la cause de la Casamance importe pour moi. Après tout, si tous ces gens se battent pour le MFDC, c’est grâce à moi. C’est à partir du déclenchement par la manifestation de Ziguinchor, en 1982, que j’ai dirigé que la plupart de ces jeunes sont allés dans le maquis. Par conséquent, ils doivent savoir qu’il y a un chef qui est responsable de ce mouvement et lui doivent soumission. S’il y’a des combattants qui ne reconnaissent pas mon autorité, ceux-là doivent savoir qu’ils sont dans l’erreur, car ils n’ignorent pas que la Casamance et le MFDC sont des legs qui appartiennent à des héritiers qui sont entre autres l’abbé Diamacoune, malheureusement décédé, et moi-même qui suis le chef-suprême d’Attika comme Wade l’est de l’armée sénégalaise.

    – Comment comprendre qu’en tant que chef suprême d’Attika vous soyez planqué en Europe pendant que vous envoyiez les enfants des autres se faire tuer au front?

    – Senghor était en France avant de devenir le président du Sénégal, ça suffit comme réponse. Mais aussi le général De gaule a quitté son pays pour se réfugier à Londres et c’est à partir de là-bas, qu’il a pu organiser la libération de la France. Il faut méconnaître l’histoire pour croire que j’ai fui le combat. Ceux qui me traitent de planqué n’ont aucune leçon à me donner.

    – Que pensez-vous de la défection de certains de vos premiers compagnons de lutte dont certains sont, aujourd’hui, aux côtés du gouvernement et appellent à la fin de la lutte?

    – Dans tous les mouvements de lutte de libération, ça a toujours été comme ça. Il y a des gens qui y entrent parce qu’ils ont été payés par le régime pour le saboter. Ceux-là, s’ils sont intelligents et comprennent qu’ils ne pourront pas changer le cours des évènements, quittent le maquis et retournent d’où ils sont venus. Ce sont des agents de l’Etat et ils sont retournés vers leur patron.

    – Vous faites singulièrement allusion à qui?

    – Je ne citerai personne, ils se reconnaitront dans mes propos. Ils ne m’intéressent pas. C’est la cause du MFDC, dont je suis l’héritier incontestable, qui m’interpelle. C’est la cause de mon peuple qui me préoccupe.

    – Ce peuple casamançais dont vous dites être le porte-flambeau se dit fatigué de cette guerre. Il se plaint d’avoir trop souffert de cette situation; et on a l’impression que vous n’entendez pas ses cris?

    – La Casamance a souffert avant ma naissance. Les colons portugais et britanniques ont fait souffrir la Casamance avant l’arrivée des Français. Par conséquent avant sa libération, un peuple doit souffrir. La France, où nous sommes, a connue combien de guerres? Combien d’occupations étrangères ? C’est dans l’ordre normal des choses que la Casamance, victime des envahisseurs, souffre! Le devoir d’un peuple c’est de s’organiser et de bouter l’envahisseur dehors. C’est ça mon combat et c’est celui du peuple casamançais pour bouter l’armée sénégalaise dehors. La souffrance du peuple casamançais n’est pas de notre fait, c’est l’armée et les dirigeants sénégalais qui nous ont imposé ça.

    – Aujourd’hui avec la sortie de son livre, Me Boukounta Diallo vous rend hommage, en quelque sorte, en soutenant les mêmes thèses de la non-appartenance de la Casamance naturelle, au reste Sénégal colonial, comme vous l’avez toujours soutenu. Qu’elle lecture faite vous de ce regard neuf et révolutionnaire?

    – Je n’ai jamais eu la nationalité sénégalaise, je n’ai jamais eu le moindre papier sénégalais. Quand le Sénégal a eu son indépendance, j’ai quitté la Casamance et suis venu à l’extérieur pour préparer la lutte pour la libération de mon peuple. Me Boukounta Diallo est venu me voir en 1996. Il ne savait rien sur la Casamance quand il est venu me rencontrer au nom d’Abdou Diouf. C’est après notre entretien qu’il s’est intéressé à la question et, depuis, je vois qu’il a été courageux de défendre la vérité, même s’il n’a dit qu’une partie de la vérité. La Casamance n’a jamais été sénégalaise et elle ne le sera jamais.

    – Les généraux Mamadou Abdoulaye Dieng et Mansour Seck ont préconisé le rapport de la force pour en finir avec cette crise. Le premier nommé a dit que : ‘‘même s’il ne restait qu’un seul soldat au Sénégal, ce dernier ne permettrait pas à la Casamance d’être indépendante’’. Qu’en pensez-vous?

    – Je n’ai pas entendu les mots de Mansour Seck, donc je me réserve le droit de parler de lui. Le général Dieng (il nous fixe du regard et affiche un sourire taquin), c’est un farfelu qui avait fait croire à Abdou Diouf qu’il allait éradiquer Attika en quelques mois. Si cet homme était un officier digne, il n’aurait pas droit au chapitre dans ce dossier: c’est un soldat que nous avons mis hors de combat. Et quand nous sommes allés en Guinée, pour la signature du cessez-le feu le 31 mai 1991, à Bissau, j’ai appelé Médoune Fall -ancien ministre des Forces armées, Ndlr- son patron, pour lui dire que je ne veux pas voir ce Dieng à Ziguinchor. Il a été sommé de quitter l’aérodrome où il nous attendait et il fut hué, dans les rues, par les populations. Une semaine plus tard, sur mon insistance, il a été viré de la gouvernance et remplacé par Mame Birame Sarr ; un homme sage et bien aimé par les Casamançais. Si Dieng veut revenir pour faire la guerre, en Casamance, eh bien il faut qu’il demande à être président du Sénégal, à la place de Wade. Comme ça, il aura tous les moyens nécessaires pour venir nous trouver sur la terre de nos ancêtres. Ou bien que Wade l’appelle, comme il le souhaite en faisant cette sortie médiatique, et le nomme gouverneur et il nous trouvera sur le terrain.

    – Mais le général Dieng tient un langage opposé au votre parce qu’il soutient avoir réussi à pacifier une bonne partie de la Casamance et ‘‘les populations vaquaient tranquillement à leurs occupations’’. Il a déclaré, aussi, que la solution à la crise casamançaise ne peut être que militaire?

    – Vous savez, ce général Dieng est un poltron. Je ne comprends pas comment un soldat mis hors de combat peut prétendre avoir des solutions militaires à une crise qu’il n’a jamais su régler. Je le répète nous l’avons battus à plate-couture et il sait qu’il est out, pour le dossier Casamance. S’il a un fils, il peut l’envoyer faire le travail que lui, le père, n’avait pas pu faire. Demandez-lui comment le capitaine Goudiaby, un digne fils de la Casamance, l’avait corrigé en lui cassant des dents (il sourit à nouveau). Retenez que ce général Dieng avait été mis à la retraite, avec le grade de colonel, en 1984. Abdou Diouf -qui voulait un militaire à la gouvernance- avait consulté de nombreux officiers Casamançais pour occuper le poste, parce qu’il voulait que ce soit un sudiste qui aille tuer les siens, et tous ont refusé sa proposition. L’offre était que le colonel qui accepterait le poste deviendrait directement général. Le général Dieng, puisqu’il n’est mû que par l’argent, a accepté le poste. Et c’est ainsi qu’il est devenu ce gouverneur parachuté en Casamance pour y commettre un carnage. Il fait partie des gens qui pensent faire de cette crise un fonds de commerce et c’est dommage; parce que jamais nous ne serons délogés de la terre de nos ancêtres. Et d’ailleurs je rappelle qu’Amnesty International l’a épinglé dans un de ses rapports en l’appelant le ‘‘bourreau de la Casamance’’. Je lui conseille, donc, de rester dans son Saint-Louis et de manger les dernières miettes qui lui restent du budget mis à sa disposition, par Abdou Diouf, pour faire la guerre en Casamance. Le problème avec ces Sénégalais, c’est que, pour l’argent, ils sont prêts à tout ; ce qui n’est pas notre cas. Pour nous l’honneur et la dignité passent avant tout. C’est pourquoi, vous ne verrez jamais dans l’histoire du Sénégal un général d’armée originaire de la Casamance -(les généraux sont nommés par le président de la République, le grade supérieur méritocratique dans l’armée est celui de colonel -Ndlr).

    – Abdoulaye Baldé aurait demandé à ses ‘‘frères perdus’’ dans le maquis de retrouver la République. Que répondez-vous à cette invitation?

    – Baldé fait partie des Sénégalais qui ignorent leur propre histoire pour prétendre parler de celle de la Casamance. C’est dommage pour lui. Aujourd’hui Moussa Molo Baldé et Alpha Molo Baldé doivent se retourner dans leurs tombes en entendant ces insultes d’un arrière descendant qui porte leur patronyme. De ses insultes formulées à l’encontre des Casamançais, Baldé répondra un jour. Ou, alors, il fuira se réfugier au Sénégal puisqu’il est national de ce pays. Nous n’accepterons jamais ces insultes-là et ne les pardonnerons jamais, non plus.

    Entretien réalisé par Babacar Touré

    Correspondant-permanent de l’Observateur à Paris

    [email protected]
    Publié par Bacary à l’adresse 06:28 0 commentaires

  9. D’après ces explications, si vous voyez bien la bande vidéo un peu à la fin, c’est celle qui était habillé en grand boubou Rose, sa copine essayé de tirer son pagne, elle refusé. Elle sait levé 1 fois, et n’as pas fait grande chose. C’est excusable 6 ans avant son mariage. C’est du « Natou » il faut l’accepter du courage que Dieu te protège toi et ton enfant.

  10. Dans la vie nous sommes tous aptes à faire des erreurs ,l’essentiel est de s’en rendre compte.Je ne fèliciterais jamais de son acte mais aussi je ne la jugerais point car c’est son passè et tout le monde en a sauf que le sien a ètè rèvèlè.Tous ceux qui se permettent de la dènigrer sont des imbèciles et son mari lui c’est un lache car c’est sure qu’il a son jardin secret et c’est très moche de sa part de l’abandonner. Elle a commi une grave bètise mais le mal est dèjà fait donc la seule solution est de s’excuser auprès du bon dieu et quant aux autres il faut les laisser parler peu importe de toute facon il vont5 se lasser un jour.
    je ne sais pas si tu me liras ou pas en tout cas je te conseille de demander pardon à dieu et quant à ce dèsagreable passè il faut l’oublier,se reconstruire toute seule s’il le faut.
    et si jamais tu lis mon message fais moi signe et je te contacterais car t’es pas mauvaise et tu mèrites un appui et je serais là.
    Et vous arretez de juger car chacun à son passè et je sure de ce k je dis
    Il n’y a que Dieu ki ne se trompe pas,

  11. mai gnii nioo bonne di wane seen awra yi te lou ma si geunn metti mooy dagnioo and ak seen sago mandi wougne dara jotou leen mai keur bigne ko doone defee nak keur goo gou moom moy loo lou rek mai niyy soudee am nagne diekeur sou yaboo senn dieuker yi khamna amougne diabare de walla hi ni moom leegi khaw ma lougne beugg nak hannn doy na waaarr dafa rouslou sakh

  12. Pour deconner entre filles
    Pas de batteurs mais un enregistrement.
    pas de cameras ou portables, fouille systematique.
    expulser ceux qui enlevent les pagnes des autres, Chacunes danse librement.
    Pour cette dame, il faut porter plainte puisque la balle est deja tiree.

  13. c’est trop tard tu cul est sur le net,il fallait y penser avant de les montrer,tu assez grande,les erreurs des autres ne vous servent jamais d’expèriences.kou nèkeu di wanè nikeu ma leu geuneu …boul falè un autre MODOU MODOU te prendra comme èpouse.la tète sert à quelque chose .

  14. bonjour á tous les internautes.
    moi je ne dis pas que ce qu´elles ont fait n´est pas mauvais.mais qui est pire que celui qui a vendu le film et celui qui l´a mis sur le net.et si c´était sa soeur ou sa maman est ce qu´il l´aurait fait .Ces filles ont plus de morale que vous car elles l´ont fait dans un lieu fermé et vous , vous l´avez divulguez sur le net á cause d´une maudite somme d´argent .Qui vous réglera quel probléme?honte á vous .Regardez maintenant comment vous avez hypothequé la vie de ces pauvres filles innoncentes .Mais dieu vous attend et votre sort sera l´enfer .
    Quand au mari ce con de Mbacké Mbacké cela prouve encore une fois que le nom mbacké n´a plus de valeur .Car on vous adore á cause de SERIGNE TOUBA et on sait que lui , il vivait pour DIEU et le PROPHETE MOHAMED (PSL)donc guidait les gens sur le droit chemain.Et ce mari en répudiant sa femme ,est ce qu´il la guide sur le droit chemin .Et pourtant Dieu qui nous a crée nous pardonne chaque fois.mais lui á cause d´un nom Mbacké il peut pas pardonner.Ne serait ce que pour son enfant de neuf mois que Dieu leur a donné.Mais dommage.En tout cas du courage á toi et sache que Dieu est avec toi et ne refais plus quelque chose comme ca .La vie continue.

  15. Moi j’interpelle la justice qui tarde souvent à réagir dans ces cas et sans suivi. Ce cas est encore pire que ce qui s’est passé tout récement à Gody Town. Le Senegal avec ses dignes ancétres à l’image de Seydil Hadji Malick, Cheikhoul Khadim….,n’a pas du tout merité de ces actes irresponsables

  16. Arrêtez SVP mes chers compatriotes.
    Je m’adresse à nos frères immigrés qui résident vers l’occident ils sont en général responsables de tous ces films passés sur le net sans pour autant analyser les conséquences. Je ne favorise pas les victimes, c’est à dire nos soeurs mais j’aimerai bien qu’il y ait un peu de tolérance et de responsabilité sur nos comportements que ça soit du côté de ceux qui font les moeurs que de ceux qui les diffusent et c’est plus particulièrement du côté de nos chers frères immigrés qui d’habitude n’ont le temps que de se faire poursuivre par les ringards de policiers occidentaux sur les plages à longueur de journée pour contre des contrefaçons en échange de quelques centimes d’euros qu’ils viendront faire du « gondi » pour incarner le ‘richichime » aux jeunes filles naïves qui tomberont dans leur filets de pires frimeurs et grands coureurs de jupon. Oubien même faire croire à l’innocante petite famille (maman, papa, épouse, soeurs, frères, enfants) qu’on est embauché dans une grande entreprise, qu’on est fonctionnaire qu’on gagne sa vie honnêtement alors qu’on est pire trafiquant de drogue qui est prêt à risquer sa vie toujours pour cet argent ou même être le grand « porteur de sperme » qui fait tomber les vieilles vilaines et pâles toubabs à longueur de journée et sans vergogne ni remord sur l’état de son chère épouse laissée au bercail ni de la dignité de la famille noble dont tu fais parti. Alors arrêtons de se faire du mal mes chers (hommes et femmes) soyons des personnes civilisées et réfléchissons sur nos actes. Tu n’as pas besoin de te venger sur un film pris depuis 6 ans, pour rendre la monnaie à une connaissance rencontrée sur le net et à qui t’a porté totale confiance et qui t’a fait croire qu’elle t’aimait à la folie qu’elle serait prête de se marier avec toi une fois que tu reviendrais et à qui tu as déboursé tout ton économie que tu devais investir une fois au bercail oubien même prendre une « Fatou » à qui on t’avait promis sa main. Hé oui mes amis toutes les histoires ont une sources et une causes « so lène geustooo lii warale lii yeup dou dara » c’est que juste la personne réagit sans penser aux autres, elle ne cherche que son propre intérêt et sur tout nak.
    Mangui diégalou
    Wa salam

  17. Je demande à cette femme oubien à celui ou celle qui la connait de bien vouloir me contacter car sa maman ne mérite pas de souffrir à cause des choses qui sont déjà passées des erreures tt le monde en commet et c’est pas à nous créature de juger seulement DIEU notre créateur à le pouvoir et garde le secret de jugement que sa clémence soit sur toutes ses femmes qui ont participé de prés ou de loin à ces évenements et qu’elles en prennent raison pour le restant de leur existance sur cette terre nagniou niane jamm niane yeurmeundé YALA wathie si gnioune mo geune lo guiss … [email protected]

  18. Je mets l’accent sur une seule chose: Nous femmes sénégalaises devront toujours nous rappeler que notre rôle d’équilibre de la famille nous exige des conduites exemplaires. Que nous soyons célibataires ou femmse mariées, notre mission reste la même. posons des actes correctes même là où nous pensons être seule. mettre en évidence ses parties intimes n’est pas un acte de grandeur sinon la civilisation ne nous aurait pas conduit vers l’habillement. Et aujourd’hui les femmes averties font leur concurrence dans le paraître positif.Je me plais de votre une femme bien habillée et j’ai tout le temps une peur bleue quand je vois une femme nue.
    Quand Senghor chantait la beauté féminine c’est quand celle ci était un mystére. Désolée d’être si sincére mais mieux vaut ne pas faire partie du lot que de dire que tout le monde le fait. Pensez à ces enfants qui vous écoutent et qui penseront que ça peut aller avec ces conduites que je n’encourage pas. Au moment où certaines réclame l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, d’autres nous fragilisent. Nous disons non. Aucun homme n’aimerait avoir une femme qui se donne en spectacle pervers surtout aux yeux de tous donc soyons plus réalistes.

  19. IL faut réfléchir avant de faire de tels actes. Même entre filles et rien ke des filles ya des chose ki ne se font pas. Adouna dafa goudeu tankeu t beuri ssuprises. Alors chères amies toujours mettre au premier plan la réflexion.

  20. Vous savez, quoique que puissent faire certaines, nos femmes restent toujours valeureuses et je parle de celles qui le veulent. Rencontre de femmes rime avec causerie sur le sexe et on n’y pourra jamais rien. Mais il ne faut jamais se sous estimer parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait et chacun se veut devenir responsable (famille, politique, religieux, ect…). Et ceci est autant valable pour les femmes que pour les hommes. La chance de garder la tête haute et d’exprimer librement nos pensées et pour qui veut l’entendre que nous a donnée nos parents pour avoir su gérer une jeunesse saine, cette même chance nous devons la donner à nos futurs enfants pour qu’ils n’aient pas à baisser les yeux devant qui que ce soit. Sachons nous « amuser » quand il le faut mais gardons la tête sur les épaules car les TIC ne valent pas chères et le net na pardonne pas. Pour ceux qui ont gardé d’autres vidéos de ce genre détruisez-les car vous les auriez achetées et brûlées si votre mère, femme, enfant, cousine ou autre proche était en cause. Na gnou sanganté soutoura. C’est le sénégalais qui reste le seul perdant et humilié.

    Pensez-y!!!!

    Nguène baal ma axx.

  21. Cette fille doit assumer et toutes les autres avec elle. Quand on accepte de se donner en spectacle (devant une caméra) et quel spectacle, on doit accepter les conséquences qui en découlent. Si les humains peuvent, après six ans, restituer ce spectacle, alors croyez que Dieu peut faire mieux. Mais dans une société où l’on adore et prie l’argent, où l’on donne peu d’importance aux moyens pour l’obtenir, il ne faut pas s’étonner qu’on relègue aux oubliettes Le Tout Puissant et Ses avertissements. Assumez, car demain, devant Dieu, c’est ce qu’on vous dira. Je suis contre le « sanganté soutoura’. Il faut décourager les vices qui ne font que nous perdre. Et quand la sanction divine arrive, malheureusement, très peu vont y échapper. Alors…

  22. bonjour a tous,
    moi je suis une jeune fille de bientôt 23ans c’est a dire environ le même age que les jeunes filles de cette vidéo; et pourtant jamais il me viendrai a l’esprit de pratiqué ce genre d’amusement que se soi avec des filles seulement et encore pire avec des hommes présent, parce que l’on oublie cela mais des hommes sont présent….. donc cela dépasse même le simple amusement de jeunes filles célibataire…ses hommes la qu’on le veuille ou non on bien été spectateur de cette scène….sachant que ce qu’une femme peut considéré comme un simple amusement, un homme peut le considéré comme une « provocation » ou une « indécence » de la part de ces jeunes filles….et a leur age elle devrai je pense le savoir….nous somme tout de même dans un pays musulman, et la pudeur doit quand même être de mise…cependant il est vrais que chaque personne peut se trompé et envers cela il doit se repentir afin de pouvoir être pardonné….en ce qui concerne le célibat de ces jeunes filles cela na rien a voir avec le fait de si elle peuvent ou non s’afficher ainsi, elle sont femme avant tout et si elle veulent être respecté il faut qu’elle se comporte en t en que tel, sachant que la personne ayant choisie divulgué cette vidéo par internet a une grande part de responsabilité dans cette affaire, c’est immonde de faire cela sur le dos d’autrui et ainsi gâché leurs vie… bref la moralité de cette histoire est qu’il faut faire attention a ce que l’on peut faire dans la vie de tout les jour….puisque même des années après on peu en ressentir les conséquence …j’espère que les génération a venir le comprendrons….inch’ALLAH

  23. thiagua rék laniou amna lo khamné si nék la diék ak sa dieukeur…..kou khole teugue katou sabar yiiii danion soumi sééne yeuré ndakh yaram bou tangue….ndiiiii nion yakh dérou djiguéne…..liiii rékatakh diouratouniou lou bakh….amnaaaaa lou métiiiii trop trop trop ( chers lecteur je vous conseil d’envoyer cette vidéo a tous le monde pour rendre service a d’autre fille qui prétendez faire la même chose……je vous remercie)

  24. sama khola féééésse……..bayiléne fowoume tate…aye guire yalla khamléne séne valeurs….dimbaliléne séne dieukeur yiiii surtout gni nék bitime réw….DIAMA djiguéne guéne diiiii basardé ba diaratoule 1f…..THiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiPiiiiiiiiiiiRiiiiiiiiiiiiiiii

  25. Euleuk dou agn dou rér wayé lou mata céd la.djiguéne momoul yén yi car el son apelé a devenir mer.li mom way woudoul fay la.dinalén top bassi séni seut…..

  26. je suis vraiment desolé pour toutes les personnes qui essayent de minimiser le film, je pari que personne d’entre nous n’aimerai pas etre le fils d’une de ses filles.
    Dons alors en tant que croyant faut comdamner l’acte, pour un portable et du thouraye elle se met nue, pour un billet de 100 euro kesk elle ferai.
    c’est pour rien que l’on dit (parties intimes) ça doit rester pour une intimité meme entre personnes de meme sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...

Tamba : Deux jeunes meurent à cause des fortes pluies

XALIMANEWS-Le début de la saison hivernale a apporté une...