Côte d’Ivoire: des partisans d’ IB affirment avoir été attaqués à Abidjan

Date:

Des membres des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, pro-Ouattara) ont attaqué des partisans de l’ancien chef de guerre Ibrahim Coulibaly dans le quartier de Yopougon, à Abidjan, ont affirmé lundi ces derniers.

L’offensive aurait commencé lundi matin. Félix Anoble, porte-parole de Coulibaly, a appelé à l’arrêt des combats, précisant lors d’un entretien à l’Associated Press, qu’il craignait l’existence d’un complot visant à assassiner Coulibaly.

Dimanche, Ibrahim Coulibaly, dit « IB », ne s’était pas présenté à une réunion avec son vieux rival, Guillaume Soro, le nouveau ministre de la Défense.

Des partisans d' »IB », qui ont requis l’anonymat pour des raisons de sécurité, ont affirmé que des éléments de la nouvelle armée loyale au président Alassane Ouattara rassemblaient des armes lourdes dans le quartier de Cocody à Abidjan en vue d’une attaque imminente. Un journaliste qui a parcouru le secteur a toutefois rapporté n’avoir vu aucune arme lourde.

Vendredi, Alassane Ouattara avait ordonné à Coulibaly et ses miliciens du Commando invisible de déposer les armes et aux combattants de Soro de regagner leurs casernes. Le lendemain, « IB » s’était dit prêt à désarmer, mais avait prévenu que cela prendrait du temps à organiser.

Coulibaly et Soro se sont combattus pour la direction de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, qui a aidé Alassane Ouattara à prendre le contrôle du pays après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l’élection présidentielle du 28 novembre.

Selon des collaborateurs d’IB, une entrevue devait réunir Coulibaly et Ouattara lundi, mais le porte-parole présidentiel Affoussy Bamba a déclaré ne pas être au courant de la réunion. Un proche de Coulibaly a précisé lundi que l’ancien chef de guerre attentait une escorte de la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) pour se rendre à la réunion. Mais, a-t-il ajouté, l’ONUCI a fait savoir qu’elle n’avait pas reçu l’autorisation d’escorter Coulibaly et que l’ONU ne pouvait garantir sa sécurité.

Les hommes de Coulibaly avaient bloqué lundi une route menant à leur fief d’Abobo, à Abidjan, craignant apparemment une attaque. Impliqué dans le coup d’Etat de 1999 et la rébellion de 2002, Ibrahim Coulibaly était rentré de plusieurs années d’exil en janvier pour « libérer » Abidjan, après que les forces pro-Gbagbo eurent tiré à l’arme lourde contre des civils à Abobo. Il a dit faire allégeance à Alassane Ouattara.

Le colonel Gaoussou Soumahourou, un membre de la nouvelle armée ivoirienne, a déclaré lundi que des centaines de combattants des FRCI avaient regagné leurs casernes de Bouaké (nord) avant même que le président ne le demande vendredi.

« Beaucoup sont déjà retournés à Bouaké mais nous gardons ici ceux dont nous avons besoin pour terminer notre mission à Yopougon et Abobo », a-t-il dit en référence aux deux secteurs d’Abidjan où se poursuivent des combats. « Six cents à sept cents sont retournés à Bouaké (…), d’autres partiront demain, cela continue. Lorsque nous aurons achevé notre mission nous regagnerons nos casernes comme le président l’a ordonné. » AP

 

4 Commentaires

  1. Lettre ouverte au President de la Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

    Nous avons tous constate votre victoire aux dernieres Presidentielles en Cote d’Ivoire.
    Je vous salue a mon nom propre et au nom de tous les Panafricains et Inconditionnels Democrates et Republicains.
    De par ma voix, nous les Fils et Filles de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kuame Kuruma, Diomo Kenyata, Cheikh Anta Diop, pour ne citer que ceux-la, vous demandons respectueusement et sans delai de proteger le President sortant, Laurent Bagbo contre la volonte des Puissances malifiques qui visent a le liquider. Vous avez l’obligation, en tant que President Elu de la Republique Souveraine de Cote d’Ivoire de proteger tous les citoyens Ivoiriens (Africains) contre toute tentative de destruction ou de liquidation, meme venant d’eux-memes.
    La declaration du fameux Sarkozy, qui s’autoproclame « maitre » de l’Afrique Noire de par la tentative de mise en demeure visant l’ancien President Bagbo, est une preuve tangible du manque de respect toujours prone par certains Occidentaux envers l’Homme Noir, Africain.
    N’optez jamais pour une solution militaire qui viserait a deloger le President Sortant et ses Fideles Compagnons et a les laisser a la merci des Demons d’Obedience etrangere, une telle pauvre decision resulterait en un bain de sang et sur la meme lancee, rendrait impossible la reconciliation du Peuple souverain de Cote d’Ivoire. N’acceptez jamais d’etre le Bourreau de vos propres Freres et Sœurs au compte des Ennemis de l’Afrique Noire et de ses dignes Fils et Filles. Revisitez le role que les Puissances de Babylon ont joue dans l’assassinat de Patrice Lumumba, de Thomas Sankara et de centaines d’autres Africains ici et ailleurs. N’oubliez jamais que l’Histoire juge toujours ses hommes. Laurent Bagbo ne merite pas d’etre abattu comme un chien, surtout sous ordonnancesde Puissances etrangeres, ce serait une insulte a l’endroit de tous les Panafricains. Souvenez-vous toujours de la Sagesse Africaine qui dit: « Mieux vaut convaincre que de vaincre, parce que celui qui est convaincu est vaincu, alors que celui qui est vaincu n’est pas convaincu », en un mot, la Victoire reside dans le Pardon et la Force dans la Reconciliation. Nous sommes tous freres et soeurs Africains et pour reprendre Wole Sohinka: « When two brothers fight, a stranger reaps the harvest » qui traduit la theorie du « Troisieme larron ».
    Une fois de plus, tous les dignes fils et filles de l’Afrique Noire vous demandent de proteger tous les Citoyens Ivoiriens, et au dela de la personne de Laurent Bagbo, le statut d’Ancien President de la Republique Soeur de Cote d’Ivoire.
    Sincerement,
    Papa Latyr Faye
    http://www.youtube.com/thebaayfaal

  2. Afrique, mon Afrique. Lettre ouverte au President de la Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

    Nous avons tous constate votre victoire aux dernieres Presidentielles en Cote d’Ivoire.
    Je vous salue a mon nom propre et au nom de tous les Panafricains et Inconditionnels Democrates et Republicains.
    De par ma voix, nous les Fils et Filles de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kuame Kuruma, Diomo Kenyata, Cheikh Anta Diop, pour ne citer que ceux-la, vous demandons respectueusement et sans delai de proteger le President sortant, Laurent Bagbo contre la volonte des Puissances malifiques qui visent a le liquider. Vous avez l’obligation, en tant que President Elu de la Republique Souveraine de Cote d’Ivoire de proteger tous les citoyens Ivoiriens (Africains) contre toute tentative de destruction ou de liquidation, meme venant d’eux-memes.
    La declaration du fameux Sarkozy, qui s’autoproclame « maitre » de l’Afrique Noire de par la tentative de mise en demeure visant l’ancien President Bagbo, est une preuve tangible du manque de respect toujours prone par certains Occidentaux envers l’Homme Noir, Africain.
    N’optez jamais pour une solution militaire qui viserait a deloger le President Sortant et ses Fideles Compagnons et a les laisser a la merci des Demons d’Obedience etrangere, une telle pauvre decision resulterait en un bain de sang et sur la meme lancee, rendrait impossible la reconciliation du Peuple souverain de Cote d’Ivoire. N’acceptez jamais d’etre le Bourreau de vos propres Freres et Sœurs au compte des Ennemis de l’Afrique Noire et de ses dignes Fils et Filles. Revisitez le role que les Puissances de Babylon ont joue dans l’assassinat de Patrice Lumumba, de Thomas Sankara et de centaines d’autres Africains ici et ailleurs. N’oubliez jamais que l’Histoire juge toujours ses hommes. Laurent Bagbo ne merite pas d’etre abattu comme un chien, surtout sous ordonnancesde Puissances etrangeres, ce serait une insulte a l’endroit de tous les Panafricains. Souvenez-vous toujours de la Sagesse Africaine qui dit: « Mieux vaut convaincre que de vaincre, parce que celui qui est convaincu est vaincu, alors que celui qui est vaincu n’est pas convaincu », en un mot, la Victoire reside dans le Pardon et la Force dans la Reconciliation. Nous sommes tous freres et soeurs Africains et pour reprendre Wole Sohinka: « When two brothers fight, a stranger reaps the harvest » qui traduit la theorie du « Troisieme larron ».
    Une fois de plus, tous les dignes fils et filles de l’Afrique Noire vous demandent de proteger tous les Citoyens Ivoiriens, et au dela de la personne de Laurent Bagbo, le statut d’Ancien President de la Republique Soeur de Cote d’Ivoire.
    Sincerement,
    Papa Latyr Faye
    http://www.youtube.com/thebaayfaal

  3. Lettre ouverte au President de la Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.
    Nous avons tous constate la victoire qui vous a été dediee par la Communaute Internationale et ses acolytes lors des dernieres Presidentielles en Cote d’Ivoire.
    En depit de tout, je vous salue a mon nom personnel et au nom de tous les Panafricains et Inconditionnels Democrates et Republicains.
    De par ma voix, nous les Fils et Filles de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kuame Kuruma, Diomo Kenyata, Cheikh Anta Diop, pour ne citer que ceux-la, vous demandons respectueusement et sans delai de proteger le President Constitutionnel, Laurent Bagbo et ses proches contre la volonte des Puissances malifiques qui visent a les liquider. Ils ne sont pas vos ennemis, mais plutôt vos adversaires politiques. Le President Laurent Bagbo a eu plusieurs fois l’occasion de vous reduire au silence, mais en a toujours decide autrement. Vous avez l’obligation, en tant que President Circonstanciel de la Republique Souveraine de Cote d’Ivoire, de proteger tous les citoyens Ivoiriens (Africains) contre toute tentative de destruction ou de liquidation, meme venant d’eux-memes.
    La declaration du fameux Sarkozy, qui s’autoproclame « Maitre » de l’Afrique Noire de par la tentative de mise en demeure visant le President Bagbo, est une preuve tangible du manque de respect toujours prone par certains Occidentaux envers l’Homme Noir, Africain.
    N’optez jamais pour une solution militaire qui viserait a deloger le President Sortant et ses Fideles Compagnons et a les laisser a la merci des Demons d’Obedience etrangere, une telle pauvre decision resulterait en un bain de sang et sur la meme lancee, rendrait impossible la reconciliation du Peuple souverain de Cote d’Ivoire. N’acceptez jamais d’etre le Bourreau de vos propres Freres et Sœurs au compte des Ennemis de l’Afrique Noire et de ses dignes Fils et Filles. Revisitez le role que les Puissances de Babylon ont joue dans l’assassinat de Patrice Lumumba, de Thomas Sankara et de centaines d’autres Africains ici et ailleurs. N’oubliez jamais que l’Histoire juge toujours ses hommes. Laurent Bagbo ne merite pas d’etre abattu comme un chien, surtout sous ordonnances de Puissances etrangeres, ce serait une insulte a l’endroit de tous les Panafricains. Souvenez-vous toujours de la Sagesse Africaine qui dit: « Mieux vaut convaincre que de vaincre, parce que celui qui est convaincu est vaincu, alors que celui qui est vaincu n’est pas convaincu », en un mot, la Victoire reside dans le Pardon et la Force dans la Reconciliation. Nous sommes tous freres et soeurs Africains et pour reprendre Wole Sohinka: « When two brothers fight, a stranger reaps the harvest » qui traduit la theorie du « Troisieme larron ».
    Une fois de plus, tous les dignes fils et filles de l’Afrique Noire vous demandent de proteger tous les Citoyens Ivoiriens, et au dela de la personne de Laurent Bagbo, le statut d’Ancien President de la Republique Soeur de Cote d’Ivoire.
    Sincerement,
    Papa Latyr Faye
    [email protected]

  4. Afrique, mon Afrique. Lettre ouverte au President de la Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.
    Nous avons tous constate la victoire qui vous a été dediee par la Communaute Internationale et ses acolytes lors des dernieres Presidentielles en Cote d’Ivoire.
    En depit de tout, je vous salue a mon nom personnel et au nom de tous les Panafricains et Inconditionnels Democrates et Republicains.
    De par ma voix, nous les Fils et Filles de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kuame Kuruma, Diomo Kenyata, Cheikh Anta Diop, pour ne citer que ceux-la, vous demandons respectueusement et sans delai de proteger le President Constitutionnel, Laurent Bagbo et ses proches contre la volonte des Puissances malifiques qui visent a les liquider. Ils ne sont pas vos ennemis, mais plutôt vos adversaires politiques. Le President Laurent Bagbo a eu plusieurs fois l’occasion de vous reduire au silence, mais en a toujours decide autrement. Vous avez l’obligation, en tant que President Circonstanciel de la Republique Souveraine de Cote d’Ivoire, de proteger tous les citoyens Ivoiriens (Africains) contre toute tentative de destruction ou de liquidation, meme venant d’eux-memes.
    La declaration du fameux Sarkozy, qui s’autoproclame « Maitre » de l’Afrique Noire de par la tentative de mise en demeure visant le President Bagbo, est une preuve tangible du manque de respect toujours prone par certains Occidentaux envers l’Homme Noir, Africain.
    N’optez jamais pour une solution militaire qui viserait a deloger le President Sortant et ses Fideles Compagnons et a les laisser a la merci des Demons d’Obedience etrangere, une telle pauvre decision resulterait en un bain de sang et sur la meme lancee, rendrait impossible la reconciliation du Peuple souverain de Cote d’Ivoire. N’acceptez jamais d’etre le Bourreau de vos propres Freres et Sœurs au compte des Ennemis de l’Afrique Noire et de ses dignes Fils et Filles. Revisitez le role que les Puissances de Babylon ont joue dans l’assassinat de Patrice Lumumba, de Thomas Sankara et de centaines d’autres Africains ici et ailleurs. N’oubliez jamais que l’Histoire juge toujours ses hommes. Laurent Bagbo ne merite pas d’etre abattu comme un chien, surtout sous ordonnances de Puissances etrangeres, ce serait une insulte a l’endroit de tous les Panafricains. Souvenez-vous toujours de la Sagesse Africaine qui dit: « Mieux vaut convaincre que de vaincre, parce que celui qui est convaincu est vaincu, alors que celui qui est vaincu n’est pas convaincu », en un mot, la Victoire reside dans le Pardon et la Force dans la Reconciliation. Nous sommes tous freres et soeurs Africains et pour reprendre Wole Sohinka: « When two brothers fight, a stranger reaps the harvest » qui traduit la theorie du « Troisieme larron ».
    Une fois de plus, tous les dignes fils et filles de l’Afrique Noire vous demandent de proteger tous les Citoyens Ivoiriens, et au dela de la personne de Laurent Bagbo, le statut d’Ancien President de la Republique Soeur de Cote d’Ivoire.
    Sincerement,
    Papa Latyr Faye
    [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...