KARIM WADE SUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2012 : «Nous n’avons aucun doute sur la réélection du président de la République au premier tour»

Date:

Karim Wade est convaincu que son père va rempiler en 2012, dès le premier tour de l’élection présidentielle. Le ministre d’État, ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Énergie, qui présentait, avant-hier, le Plan Takkal aux cadres du Parti démocratique sénégalais (Pds) et de l’Alliance sopi pour toujours (Ast), s’est voulu on ne peut plus clair : «Nous sommes des militants du Pds, nous n’avons aucun doute sur la réélection du président de la République en 2012, au premier tour». Et de justifier son optimisme : «Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, se présentera en 2012 avec un bilan satisfaisant. L’Alternance a fait de belles réalisations en matière d’infrastructures. L’État a investi entre 2000-2008 prés de 1138 milliards de francs».
S’attaquant au régime socialiste, Karim Wade a indiqué : «Avant l’Alternance, il n’y avait pas de routes au Sénégal. S’il n’y avait pas Alternance en 2000, le Sénégal roulerait toujours sur les routes, les aéroports, l’électricité du colonialisme. L’Alternance a construit 15 ponts contre 1 pour le Parti socialiste».
Toutefois, le fils du chef de l’État a avoué l’insuffisance des investissements dans le secteur de l’Énergie, même s’il a souligné que «le gouvernement a beaucoup investi».

Le leader de la Gc fait la leçon aux cadres libéraux
Par ailleurs, il faut relever que le chef de file de la «Génération du concret» (Gc) n’a pas digéré le retard accusé par certains cadres du Pds et de l’Ast qui ont initié la rencontre. Karim Wade leur a tout simplement fait la leçon : «La première qualité d’un cadre, c’est la ponctualité. Parce qu’un cadre incarne un leadership. Et le leadership, c’est d’abord arriver à l’heure. C’est un principe que nous devons inculquer à nos équipes».
En outre, le ministre d’État, ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Énergie a exprimé son souhait de voir l’application de la parité au sein des structures des cadres du Pds et de l’Ast.
Pour sa part, Doudou Wade, président du groupe parlementaire libéral et démocratique, s’est réjoui de la rencontre et a plaidé pour l’unité des responsables du Pds autour de l’essentiel, «la réélection de Me Abdoulaye Wade, au soir du 26 février 2012, dès le premier tour».

Moustapha BA (Stagiaire)

popxibaar.com

4 Commentaires

  1. il croit que le senegal est une PLAYSTATION. Il n’a qu’a demander à GAMAL MOUBARAK comment finissent les enfants qui veulent prendre leur pays comme un jouet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...