Le bulletin unique de vote, base d’un vote transparent Par Mandiaye Gaye

Date:

 

  • Economie substantielle des deniers publics
  • Frein à la fraude massive et au bourrage des urnes
  • Facilitation du vote pour le plus grand nombre du peuple
  • Réduction considérable du temps, pour exécuter le vote, etc.,

 

Poussé par une ambition folle voire démesurée, le régime libéral tient  à tous les coûts, contre vents et marrées, à demeurer au pouvoir, même contre la volonté souveraine du peuple sénégalais. A cet effet, tout est entrepris par Me Wade, président de la République, avec la complicité de l’Administration territoriale et le commandement, pour arriver à cet objectif, foncièrement antidémocratique et source de troubles.

Cette ambition démoniaque qui habite les tenants du pouvoir, amène ce régime, à fouler aveuglément aux pieds, tout principe et toute  règle démocratique et d’éthique les plus élémentaires, qui vont dans le sens d’un processus électoral transparent et équitable, entre toutes les parties concernées.

Champions de la fraude, même quand ils étaient à l’opposition, les libéraux sont en train d’imaginer et de mettre en œuvre présentement, toutes sortes de systèmes de fraudes pour arriver à leurs fins, et pouvoir se tirer d’affaire en 2012. La hantise d’une défaite inéluctable à la prochaine élection présidentielle aidant, ils chercheront par tous les moyens, à verrouiller toutes les voies démocratiques et de transparence, qui permettent d’accéder  au pouvoir, notamment l’emploi du bulletin unique de vote.

Dans beaucoup de pays aujourd’hui, surtout en Afrique, où, la fraude électorale est érigée en système de maintien par les pouvoirs en place, l’exigence démocratique et de transparence appelle l’introduction systématique du bulletin unique de vote dans le processus électoral ; pour freiner cette forme de fraude appelée, bourrage des urnes. Les raisons qui militent objectivement en faveurs du bulletin unique de vote, sont incontestablement très considérables. Par exemple :

  • Une économie substantielle des deniers publics : Dans un pays comme le nôtre, où le coût élevé des consultations électorales peut amener le pouvoir à reporter les élections de façon récurrentes à des dates indéterminées, faussant ainsi, le calendrier électoral républicain. Si parfois, ils ne font pas appel à l’extérieur, pour financer les consultations, parce que faute de moyens. Avec la pléthore de candidats également qui se présentent aux élections, dont certains sont tout à fait des farfelus ou commandités par le pouvoir lui-même, l’Etat a l’obligation de confectionner autant de bulletins individuels que de candidats, multipliés par le nombre d’inscrits sur le fichier électoral. Ce qui constitue sur le plan financier une charge financière très élevée, dont on pourrait parfaitement faire l’économie, avec l’adoption du bulletin unique de vote. Ce qui reviendrait à un seul bulletin, quel que soit le nombre de candidats par ailleurs.
  • Un frein à la fraude massive et au bourrage des urnes : Il est avéré et reconnu que les pouvoirs en place en Afrique, dont notre pays, usent la plupart de fraudes, par le fait qu’ils contrôlent tout le processus électoral de A à Z, avec la complicité du ministère de l’Intérieur, qui est en charge de la conduite des élections. Quand le ministre qui est à la tête de ce département est militant du parti au pouvoir, totalement dépourvu d’éthique,  il devient à la fois, juge et partie. Compte tenu de l’absence notoire d’éthique et du sens républicain élevé, ce qui est souvent le cas chez eux, le ministre avec ses services compétents procèdent à des fraudes massives partout où l’opposition est absente ou peu vigilante. Ceci peut consister au bourrage des urnes en bulletins individuels du ou des candidats du pouvoir ou la falsification des résultats par substitution ou inversion, etc.
  • Une facilitation du vote pour le plus grand nombre du peuple, non alphabétisés en français : En effet, le bulletin unique de vote étale les photos de tous les candidats ainsi que leur symbole, sur celui-ci. Ce qui aide l’électeur illettré à identifier visuellement et sans beaucoup de peine, le candidat de son choix, par une croix au-dessous de son image. Cette opération ne nécessite aucune technique particulière et moins encore l’exigence d’être lettré, pour l’électeur. En lieu et place, de prendre un nombre important de bulletins de vote individuels pouvant aller jusqu’à 25 ou plus, et de faire ensuite le tri et le choix de celui de son candidat, l’électeur aura à prendre simplement le bulletin unique où tous les candidats se trouveraient réunis. C’est simple et aussi facile pour n’importe qui ! L’égalité des candidats d’être tous mis sur un même pied ne peut dès lors, souffrir d’aucune contestation de l’un quelconque d’entre eux.
  • Une réduction considérable du temps, pour exécuter l’opération vote : Il est indéniable, qu’il n’y a pas de commune mesure, entre le temps mis pour de ramasser 25 ou plus de bulletins et celui d’en prendre un unique pour aller voter. Ce gain de temps si appréciable par électeur, multiplié par le nombre de votants, permet de faire voter non seulement un plus grand nombre d’électeurs, mais aussi plus rapidement, et en un temps relativement réduit. Ce gain de temps permettra également de fermer les bureaux de vote à l’heure indiquée, par le code électoral. Il évitera aussi les votes tardifs et de nuit, comme nous en avons connus –jusqu’au petit matin, dans certains coins reculés du pays, qui sont issus du découpage administratif fantaisiste- avec les libéraux. Les votes prolongés jusqu’à ces heures tardives et au-delà des limites fixées par la loi, ne sont rien d’autres, que des moments privilégiés, choisis pour commettre les fraudes de tout genre.

Avec l’utilisation du bulletin unique de vote, justement toutes ces manœuvres et autres tentatives de fraudes seraient annihilées. Voilà  pourquoi, l’introduction systématique du bulletin unique de vote  est une nécessité impérieuse et devrait être une exigence incontournable pour toutes les forces vives, démocratiques et de progrès de notre pays. Tous les efforts et toutes les énergies de ceux qui, sans exception, sont acquis véritablement pour le changement du régime en place et le départ de Me Wade pour 2012, devraient être consacrés avant tout, à cet objectif majeur, qui est essentiel et primordial à l’heure actuelle.

La surveillance et le contrôle devenant plus faciles avec le bulletin unique de vote, toutes les chances de transparence du vote, sont alors réunies, pour permettre à la démocratie de s’exprimer librement et le vainqueur, de sortir démocratiquement des urnes. Mais pour y arriver, la vigilance des acteurs pour le changement dans le cadre de l’optique des Assises nationales, devra être de rigueur, afin qu’ils puissent veiller au grain, pour que le déroulement du vote se fasse conformément à la loi.

La fermeture tardive des bureaux de vote est particulièrement l’une des voies, par lesquelles passent les fraudes les plus scandaleuses, parce qu’elles se font au moment où les autres parties ont lâché prise sur le contrôle strict et nécessaire des opérations. Et justement, ce sont ces moments critiques, qui coïncident avec la fin du vote et du comptage des voix, que toutes les parties prenantes engagées dans le processus devraient choisir pour redoubler davantage de vigilance afin de ne pas se faire dribler par les fraudeurs spécialisés. Ces moments de veille extrêmement importants sont à prendre au sérieux par tous les citoyens sans exception. Mais et surtout encore, ceux qui s’accordent que le mal n’a que trop duré avec Me Wade et son régime. Et par conséquent, toute solution envisagée pour soulager notre peuple, devrait passer par le départ de Me Wade. Ce combat est celui de toutes les victimes de l’alternance, mais aussi des partis politiques engagés pour l’objectif visé plus haut. Ainsi, tous les citoyens patriotes sans exception, épris de justice et de démocratie, de même que la société civile progressiste dans son entièreté, ce combat le leur.

Le découpage administratif qui est en train d’être concocté et qui s’opère en catimini, rentre dans le cadre du plan de fraudes qui se prépare à l’échelle nationale en direction de 2012. Au demeurant, toutes les localités issues de ce découpage, seront dépourvues d’une administration légale républicaine. Il est dès lors clair, que ce sera une délégation spéciale, qui  loin s’en faut, n’est pas une administration régulière et républicaine, qui y sera érigée et représentera exclusivement, le président de la République sortant, qui, illégalement voudrait être en même candidat. Et tout ce chamboulement  de la carte électorale par la création d’entités bidons et de collectivités locales flottantes et peu viables, dépourvues totalement d’administration républicaine, ne vise qu’un même le but, celui de permettre au pouvoir en place de se faire la part belle, en s’appropriant alors totalement, tous les votes effectués dans ces zones, sans contrôle administratif.

Au total, après l’inscription massive des jeunes sur les listes électorales et le retrait obligatoire des cartes, qui sont des actes citoyens et patriotiques de haute portée, c’est l’exigence par nous tous de l’introduction du bulletin unique de vote dans le processus électoral, qui doit constituer la priorité des priorités en ce moment. C’est un combat pour un vote juste et transparent, dont tous les démocrates et patriotes de notre pays devraient prendre une part active, si nous voulons éviter à notre peuple, le syndrome de la Côte d’Ivoire et des troubles post-électoraux, issus d’élections irrégulières non transparentes.

« Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil . »   [Abraham Lincoln]
Extrait d’un Discours.

 

Mandiaye Gaye

[email protected]

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Nuyu naa la (par Guy Marius Sagna)

Nuyu naa la,L'assemblée nationale du Sénégal m'a proposé de...

Lettre ouverte aux sorcières (Par Marvel Ndoye)

A vous qui vous reconnaitrez. Changer les mots «...