Les dessous d’un limogeage : Wade a voulu punir Fatou Blondin Ndiaye Diop

Date:

Fatou Blondin Ndiaye Diop, la désormais ex-ministre chargée des Technologies de l’Information et de la Communication, a été limogée par le président de la République. La presse tente de percer les dessous de ce limogeage et pense que Fatou Blondin Ndiaye Diop va prendre la présidence du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

« Fatou Blondin Ndiaye Diop a été limogée, mercredi, de son poste de ministre chargé des Technologies de l’Information et de la Communication, a annoncé, jeudi, Radio Sénégal (Rts, publique). Ce portefeuille est désormais confié à Moustapha Guirassy, jusque-là ministre de la Communication et des Télécommunications et Porte-parole du Gouvernement. L’information est confirmée par plusieurs sites d’information qui précisent qu’elle a été rendue publique, mercredi soir, par la télévision publique (Rts1). Selon ces sites, Fatou Blondin Ndiaye Diop a été appelée à d’autres fonctions. Mme Diop avait été nommée au poste de ministre chargé des Technologies de l’Information et de la Communication lors du remaniement ministériel intervenu le 24 juin dernier », écrit « Le Soleil ».

« L’Observateur » parle des « dessous de ce limogeage ».

Selon « L’Observateur, « cette mesure est une punition ».

« Le président Wade a été outré de constater que Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop faisait un lobbying intense pour prendre la place de Moustapha Guirassy. Un « contre-lobbying » discret a ainsi été actionné pour régler ses comptes à Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop. Les formes dans lesquelles ce limogeage a eu lieu (le jour de la Tabaski) sont tellement bizarres que rien n’empêchait au vieux d’attendre, par exemple, que la fête passe. Ce, d’autant plus que c’est lui-même qui l’avait dénichée et nommée dans des conditions expéditives, sans trop. D’ailleurs, beaucoup de membres de la famille de Mme Fatou Blondin Ndiaye Ndiaye estiment qu’elle n’aurait jamais dû accepter le poste que Wade lui a offert. D’autant plus que c’était un doublon avec le portefeuille de la communication et des télécommunications géré par Moustapha Guirassy et le poste de conseiller spécial chargé des Tics de Thierno Ousmane Sy », explique « L’Observateur ».

« L’Observateur » croit savoir qu’elle « devrait atterrir au Conseil de régulation des postes et télécommunication (Artp) à la place de Serigne Mboup qui devrait, lui, atterrir ailleurs à un poste sans doute plus confortable et politiquement plus stratégique ».

« Le Populaire », qui pense que « Wade a sacrifié Fatou Blondin Ndiaye Diop », ajoute qu’ « elle est annoncée à la présidence du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Elle prendrait alors la place de Mansour Diop dont le mandat est terminé, à l’instar des autres membres de l’instance dirigeante de l’Armp ».
Nettali(extrait revue de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Propos offensants envers Diomaye Faye et Ousmane Sonko : Ameth Suzanne Camara arrêté par la Sûreté Urbaine

XALIMANEWS-Ameth Suzanne Camara a été appréhendé par la Sûreté...

Macky Sall, un président irresponsable et indigne coupable de trahison (Par Boubacar Sadio)

L’ ancien Président de la république du Sénégal Macky...

Tunisie : 70 migrants Sénégalais retenus par des bandes armées

XALIMANEWS-Des migrants sénégalais, ayant quitté le Sénégal pour rejoindre...

Politique : le Chef de l’État Bassirou Diomaye Faye a quitté Dakar ce mercredi matin pour se rendre à Paris

XALIMANEWS-Ce mercredi matin, le Chef de l’État Bassirou Diomaye...