Mise en place du Conseil des Sénégalais de l’Extérieur : L’autre renaissance à polémiques

Date:

L’Assemblée générale d’installation du Conseil supérieur des sénégalais de l’extérieur (Csse) n’est pas bien accueillie par certains compatriotes installés en France. Ils contestent le choix des 75 membres qui doivent siéger au Csse. En plus de cela, ils dénoncent aussi la précipitation notée dans l’organisation de cette manifestation.

Par Mamadou DIALLO

ImageLe Conseil supérieur des Sénégalais de l’extérieur (Csse) va tenir du 2 au 3 avril prochain son Assemblée générale. Cette manifestation qui verra la mise sur pied du bureau du Csse est décriée par quelques-uns parmi les Sénégalais vivant à l’extérieur. A travers une lettre adressée au président de la République, ils dénoncent la liste des 75 membres choisis qui, disent-ils, n’ont aucune représentativité dans leur ville ou pays de résidence. Selon Sékouba Diabaté, membre de Initiatives et actions citoyennes pour la démocratie et le développement (Iacd), une association basée en France, «des réunions hyper blindées» sont organisées à l’intention des 75 membres. «Pour l’Italie, ils ont déjà fait leur choix dans la plus grande discrétion et je vous garde la surprise pour les noms des futurs représentants des compatriotes qui vivent chez  Berlusconi et Bossi mais aussi en France. Les représentants de l’Italie dans ce futur conseil étaient à Dakar, récemment, pour des raisons de lobbying», informe-t-il. De l’avis de M. Diabaté, c’est pour tromper le Président Wade que les organisateurs ont choisi précipitamment les dates du 2 et 3 avril prochains pour installer le Csse. Une occasion pour eux d’emballer tout dans les festivités des 50 ans de l’Indépendance du Sénégal.
«Rien ne justifie cette course de vitesse pour un conseil qui subit plus de 10 ans de crise. Ils sont en train de remettre les mêmes erreurs qui vont encore diviser les Sénégalais de l’extérieur. Je ne sais pas ce que le ministre d’Etat Madické Niang a dit à Bergamo concernant ce fameux conseil. Il faut respecter les autres avant tout, sans rancune, ni jalousie», précise Sékouba Diabaté. Les membres de Iacd qui semblent être laissés en rade par les organisateurs de l’Assemblée générale du Csse réclament la transparence, la démocratie et la légalité dans l’installation de cette structure qui va devoir défendre leurs intérêts.
Le Conseil supérieur des sénégalais de l’extérieur a été créé par décret n° 2010-241 du 1er mars 2010 abrogeant et remplaçant le décret n°95-154 du 9 février 1995. Il est un organe consultatif qui apporte à l’action du gouvernement en matière de gestion, de protection et de promotion de nos compatriotes expatriés tout en servant de relais entre l’Etat et eux. Le Csse est composé de 75 délégués dont les 45 sont désignés par le président de la République et les 30 autres élus par un collège électoral formé de représentants désignés par les associations de ressortissants sénégalais. Mais, ces associations doivent être reconnues par les autorités des pays de résidence et régulièrement enregistrées auprès des missions diplomatiques ou consulaires couvrant les aires géographiques de résidence de ces Sénégalais.
Depuis presque 10 ans, le fonctionnement des structures du Csse est paralysé par l’absence de réunions des organes directeurs, la non-prise en charge des frais de transport et d’hébergement des délégués et l’absence de moyens financiers.

Réaction : Sada Ndiaye réfute et apporte ses précisions
Le ministre des Sénégalais de l’extérieur a tenu à apporter des précisions sur la liste des 75 membres choisis pour siéger dans le bureau du Conseil supérieur des Sénégalais de l’extérieur (Csse). Selon Sada Ndiaye, le choix de ces membres a été fait de façon démocratique. «On a consulté les ambassadeurs, les consuls, les missions diplomatiques, le député, le sénateur et le conseiller  des Sénégalais de l’extérieur pour établir la liste des membres du Csse. Il faut préciser aussi que choisir c’est éliminer. Tous les Séné-galais qui vivent à l’extérieur sont méritants pour siéger dans le bureau du Csse», dit-il.
Pour M. Ndiaye, les choix sont faits en dehors de toute considération politique. Ceci dit, le ministre des Sénégalais de l’extérieur indique que l’Afrique au sud du Sahara s’est taillée la part du lion dans la répartition des sièges avec 30 membres. Ensuite viennent l’Europe avec 25 membres, le Maghreb et les Emirats arabes unis (10), l’Amérique du Nord et du Sud (9) et l’Asie avec 1 membre.
Toutefois, Sada Ndiaye soutient que le bureau du Csse, qui sera mis en place à l’issu de l’Assemblée générale, ne sera que transitoire. «Il n’y a pas encore d’élections. On va faire du neuf avec du vieux. Sur les 75 membres, il y a certains qui sont issus de l’ancien bureau du Csse. Le président sera nommé par le président de la République sur proposition du ministre des Sénégalais de l’extérieur», informe-t-il. Le ministre réfute aussi l’argument selon lequel l’installation du Csse s’est faite de manière précipitée. A l’en croire, c’est juste une Assemblée générale de transition et que la date avait été choisie, il y a 8 mois. «On ne peut pas parler de précipitation, puisqu’il n’y a pas d’enjeux», précise-t-il.
lequotidien.sn

4 Commentaires

  1. JE SUIS TRES DECU PAR LA POLITIQUE DE WADE POUR LE CHOIX DES DELEGUES DE L EXTERIEUR .SADA N DIAYE ET MADIKE NIANG ONT CHOISIS PAR INFLUENCE ET PAR LES COUPS DE TELEPHONE DES DRIANKES .VOUS AVEZ LAISSEZ DE COTE LES GENS QUI ONT MILITES DANS LE PARTI DEPUIS DES ANNEES ……….MAIS ON VOUS MET EN GARDE WADE ET SA BANDE C EST TERMINE

  2. desole mr le ministreles choix etaient antidemocratique et clientelisme;je vous comprent tu etait socialiste et tu resteras wade doit connaitre ses gents la lui trompent les driankes que vous savez choisi n ont personne derrier eux toute belgique est derrier moi et je vais organiser une manifestation devant l ambassade du senegal insalah sada vous serai le responsable tout tou ce qui va arriver a bruxelles et france vous savez reveiller les chats il faut assumer je prent toute mes responsablites et je pese mes mots tant que wade n ecoute pas les anciens du pds toujours y aura des problemes ;pds c est notre sang ;les parasites du presidence ne nous interrese pas je prends act de mon elimination dans la liste ;monsieur le president vous avez signe un decret et y avait mon nom sada ndiaye et ses colaborateures ont enleve mon nom a la dernierre minute ramplacer par un nom d un dirianke , mangane belgiqu

  3. oui cest un choix arbitraire et du clientelisme ns les senegalais en espagne navons aucun representant sur les 25 membres de l europe et pourtant il est aujourdhui evident d accepter que apres la france et litaly l espagne demeure le pays ou resident plus de senegalais surtout avec la fameuse operation barca wola barsak et ns allons reclamer notre part du gateau des demain dans tous les medias pour que monsieur le ministre puisse enfin nous entendre et ns preter plus de considerations

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Voiture électrique : un cadre règlementaire mis en place au Sénégal

XALIMANEWS: (APS) Le ministre des Infrastructures et des Transports...

Etats-Unis : Annulation de la procédure contre Donald Trump pour détention de documents classifiés

XALIMANEWS-L'ancien président Donald Trump, visé par une tentative d'assassinat...

Affaire de vol à Dakar : Deux agents d’assainissement déférés pour vol de couvercles d’égout

XALIMANEWS-Deux agents d’assainissement travaillant pour la société Vicas ont...