Quand Macky Sall égratigne les 7 Sages

Date:

XALIMANEWS- Lors du secrétariat exécutif de l’APR, Macky Sall a abordé l’invalidation de Karim Wade par le Conseil constitutionnel. Mais selon Pulse, le patron de l’APR ne s’en est pas limité là. Il a, notamment, sorti les griffes contre les 7 Sages.

Macky Sall n’a pas hésité à parler de ses « divergences » avec le Conseil constitutionnel, soulignant qu’il a demandé au Conseil constitutionnel comment peuvent-ils éliminer Karim Wade alors qu’il y a un décret qui prouve qu’il a renoncé à sa nationalité française. Il confie que Badio Camara président du CC ne lui a pas donné une réponse claire. Il s’en est ouvert à Amadou Bâ qui, lui aussi, e lui pas fourni d’explications claires.

Macky Sall a dit ne pas comprendre que le Conseil constitutionnel puisse laisser passer ‘quelqu’un qui a la nationalité française’ [Rose Wardini, arrêtée pour parjure puis libérée avant qu’elle retire sa candidature] et bloque ‘un autre qui a renoncé à sa nationalité française’ [Karim Wade]».

Nos confrères, qui citent Libération, rapportent que le chef de l’APR a en outre déclaré que c’est après que le Conseil constitutionnel a choisi la date du 31 mars pour la présidentielle, dans la foulée du rejet des conclusions du dialogue national qui proposaient celle du 15 décembre prochain, qu’il a appelé le président de ladite juridiction, Badio Camara « pour lui demander de quoi cela retournait ». Il conclut qu’il a remarqué qu’il y a beaucoup de zones d’ombre dans le processus électoral.

A propos de la libération de Sonko et Diomaye Faye, Macky Sall explique qu’il l’a fait au nom de la cohésion nationale.

1 COMMENTAIRE

  1. Thiey c’est quand bien même très surprenant que Macky Sall ne puisse pas comprendre les subtilités de la loi que le conseil constitutionnel a appliqué. S’il nous parle de parjure de rose Wardini qu’en est-il de Karim Wade? Ces deux candidats à la candidature ont fait une déclaration sur l’honneur au moment de déposer leurs dossiers au conseil constitutionnel qu’ils étaient exclusivement de nationalité sénégalaise. Ce qui était faux. De deux comment ça se fait que Macky Sall ne comprenne pas que selon la loi il ne revient pas au conseil constitutionnel de vérifier la nationalité exclusive des candidats et ça toujours été de même. C’est seulement un candidat retenu qui peut contester aussi bien une possibilité binationalite qu’un fausse déclaration fiscale d’un autre candidat en apportant les preuves au conseil constitutionnel. La seule différence ici ce que aucun candidat n’a fait de réclamation pour rose wardini et que par conséquent le conseil constitutionnel n’s aucun pouvoir pour statuer sur ce cas : c’est la loi qui le fit et pas les 7 sages. L’obsession de Macky Sall sur le cas Karim Wade montre à suffisance la volonté de Macky Sall en complicité avec des lobbys étrangers tapis tapis dans l’ombre qui ont manœuvrer fort pour placer Karim Wade à la tête du Sénégal dans le but de spolier nos ressources en particulier celles du gaz et du pétrole. Encore une fois de plus amadou Bâ n’est pas le candidat de Macky Sall mais c’était plutôt Karim Wade

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....