Floraison de jours fériés, rapport difficile au travail… : Ces facteurs qui bloquent le développement du Sénégal

Date:

Multitude de jours fériés, rapport difficile avec le travail, absence de la notion de temps, philosophie aux antipodes du bon comportement économique sont, entre autres, les facteurs listés comme constituant des freins au développement.

L’analyse rétrospective, qui a revisité les tendances antérieures de la société sénégalaise, a facilité la compréhension des facteurs dynamiques ayant mené le pays à la situation dans laquelle il se trouve, tout en renseignant sur la nature des véritables aspirations des populations en termes d’éducation, de santé, d’emploi, de sécurité alimentaire, de logement et d’infrastructures pour les 25 années à venir. Ainsi, l’Etude prospective ‘Sénégal 2025’, selon Ousmane Ndoye de la Direction des stratégies de développement au ministère de l’Economie et des Finances, révèle certains facteurs culturels bloquants pour le développement. Il s’agit notamment d’attitudes des Sénégalais vis-à-vis du travail. Sa place dans l’échelle des valeurs des Sénégalais n’est pas des meilleures. Son dicton ‘l’argent ne se gagne pas à la sueur de son front, il se négocie’ en dit long sur leur penchant au gain facile.

Les nombreuses fêtes et jours fériés ne plaident pas aussi pour le développement économique du pays. Un pays où l’incivisme est la chose la mieux partagée. Où le service public ne jouit d’aucune considération des citoyens. Que dire de l’investissement ? Sinon qu’il semble être le cadet des soucis des Sénégalais. Leurs richesses sont surtout source de consommation et de prestige sur le plan social.

Le Sénégalais perd trop de temps, renseigne l’Etude prospective ‘Sénégal 2025’ là où l’Américain l’érige au rang des pourvoyeurs de richesses. ‘Time is money’ (le temps c’est de l’argent) dit-on au pays de l’oncle Sam.

Dans le même sillage, les résultats de l’analyse structurelle, qui a suivi cette investigation, ont permis de déceler les variables-clés devant jouer un rôle déterminant dans la construction du futur, à savoir : la dimension genre, la décentralisation, la politique fiscale, la dégradation des terres arables et la bonne gouvernance. Tout comme le coût des transactions économiques, le changement climatique, la modernisation de l’Etat. Entre autres variables-clés, le droit à l’information, le poids des religieux sur le fonctionnement de l’Etat et les innovations technologiques.

Ibrahima DIAW

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...