Recasement des marchands ambulants à Dakar : La mairie achète 2 terrains à plus d’1 milliard

Date:

Pour le recasement des marchands ambulants, la ville de Dakar a décidé d’acquérir deux terrains à l’avenue Félix Eboué pour un montant de plus d’un milliard de francs Cfa. La décision a été prise à la suite d’une délibération du Conseil municipal de Dakar. Par Daouda GBAYA

ImageLe maire de Dakar renonce au bras de fer l’opposant au pouvoir à propos du terrain du Cerf-volant qui était prévu pour recaser les marchands ambulants de la capitale. Khalifa Sall a, comme alternative, décidé d’acheter deux terrains. C’est ce qui ressort de la délibération portant autorisation accordée au maire pour l’acquisition de ce terrain et dont Le Quotidien a obtenu copie. «(…) Compte tenu des difficultés rencontrées sur la disponibilité du terrain, qui relève du domaine public de l’Etat, la ville de Dakar, qui compte poursuivre sa politique de développement et de redynamisation des activités marchandes, doit trouver des sites de substitution pour recaser les commerçants (…)», lit-on, entre autres dans le rapport de présentation de la délibération du Conseil municipal de Dakar du 15 mars dernier portant autorisation accordée au maire pour acquérir les terrains cités plus hauts. «C’est pourquoi, indique le document, elle (la mairie) compte acquérir les terrains, objet des titres fonciers N°3096/DK et 4731/DK, situés à l’avenue Félix Eboué d’une superficie totale de 2 905 m2 pour un montant de 1 452 500 000 francs Cfa.»
L’acquisition de ces terrains mettra donc fin au litige foncier qui a opposé la ville de Dakar au pouvoir dont on accuse d’avoir voulu mettre les bâtons dans les roues de la nouvelle équipe municipale issue des rangs de l’opposition.
Dans son édition du vendredi 19 janvier 2010, le journal Le Populaire avait parlé de la suspension des travaux de terrassement au Cerf-volant entamés depuis deux mois. Réagissant à cette décision, en marge de la signature de la convention tripartite entre la ville de Dakar, Gaston Production et le Centre national de transfusion sanguine (Cnts), Khalifa Sall avait déclaré que «l’Etat veut donner 7 ha à Mbackiou Faye», un proche du pouvoir. Et pourtant, soutient l’édile de la capitale, «chaque partie (la mairie et Mbackiou Faye) dispose d’une parcelle de 4,5 hectares du terrain au Cerf-Volant». «Maintenant, poursuit le maire, ce dernier (Mbackiou Faye) veut s’approprier 7 hectares. Ce que nous avons refusé et que nous n’accepterons nullement, surtout qu’il vient de commencer son chantier, contrairement au nôtre qui a démarré depuis plus de deux mois.»
Aujourd’hui, Khalifa Sall «bat en retraite» et jette son dévolu sur les terrains situés surs l’avenue Félix Eboué.
Certainement pour des raisons stratégiques. «Nous ne devons pas leur donner une occasion de nous coller un quelconque motif. Nous sommes des légalistes et nous voulons toujours être en règle avec les institutions», déclare le maire de Dakar.

lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...