Report de la Présidentielle : Les révélations troublantes de Yves Thréard, ami et conseiller de Macky Sall « Il a très peur que le pouvoir tombe entre des mains islamistes… »

Date:

XALIMANEWS- Dans une émission télévisée, consacrée aux événements au Sénégal, Yves Thréard, directeur adjoint du quotidien le Figaro et spécialiste des questions en Afrique, est interrogé sur les intentions de Macky Sall quant à la situation du pays. Ami et conseiller de l’actuel président du Sénégal, le journaliste d’investigation est revenu sur son entretien avec ce dernier, vendredi passé, alors même qu’on avait déjà annoncé son adresse à la nation.

Très au fait des choses, Thréard révèle que Macky Sall ne veut, manifestement, pas quitter le pouvoir mais, par dessus tout, ne voudrait « le laisser entre des mains islamistes ». Faisant ainsi allusion au dauphin de Ousmane Sonko, en l’occurrence, Bassirou Diomaye Faye, Yves Thréard avoue que son ami reconnait le fait, que le candidat de l’ex Pastef caracole à la tête des sondages qui le déclarent vainqueur du scrutin du 25 février. Ce qui a poussé, selon lui, Macky Sall à arrêter le processus électoral.

« Parce qu’il n’avait, en réalité, aucune raison de le faire », a reconnu d’emblée Yves Thréard qui est présenté comme un anti-islamiste et qui s’assume d’ailleurs lorsqu’il disait, il y a quelques temps, sur un plateau télé :  » Je déteste la religion musulmane ! » et ailleurs, dans le même contexte: « Il m’est arrivé de monter dans un bus ou un bateau en France où il y avait quelqu’un avec le voile et je suis descendu ».

4 Commentaires

  1. Ce n’est pas vrai c’est encore de la pure manipulation. Quoi qu’il en soit les salafistes ne peuvent prendre le pouvoir au Sénégal. La DGE a fait une grave faute se remettre une fiche de parrainage aux membres appartenant à un parti politique et aussi a une coalition de partis ayant appuyer ce parti terroriste. Le ministère de l’intérieur a aussi fait la gaffe de reconnaître cette organisation. Pour couronner le tout la justice est entrée en jeu pour agir a l’encontre de l’Etat; c’est ce qui explique le comportement du conseil constitutionnel

  2. De toute les facons la communaute nationale et internationale sait maintenant que tout ce que macky sall les a dit depuis 2019 sur Ousmane sonko et le pastef ne sont que des affabulations et des accusations gratuites et qu´ il ne les a jamais dit la verite.

    Donc peine perdue. Du coup tout le monde sait que ces fausses histoires d´islamiste, de terroristes, de freres musulmans, de force occultes ne sont que de pures inventions de macky sall pour salir son principal opposant a l´international et justifier son arrestation et sa mise a l´ecart de la presidentielle ainsi que la dissolution de son parti.

    Comme le dit l´adage, quand le mensonge prend l´ascenseur, la verite prend les escaliers.

  3. meme s’il reste par extraordinaire jusqu’en 2030 il finira par mourir en prison
    c’est un lache et un tapette oblige de retourner lecher le cul de Karim Wade pour esperer sauver sa peau
    Quelle fin triste et honteuse d’un homme lache rancunier et peureux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....