Report de la Présidentielle : Un précédent dangereux, selon l’Association des Juristes du Sénégal

Date:

XALIMANEWS- L’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) n’y va pas par le dos de la cuillère pour dénoncer le report de la présidentielle. Les mots utilisés dans le document en disent beaucoup sur son amertume. « L’AJS a appris avec surprise et consternation le report de l’élection présidentielle du 25 février 2024 à décembre 2024. Cette décision inédite constitue un précédent dangereux pour l’état de droit et la bonne gouvernance et met à mal la Charte fondamentale de même que les lois et règlements du Sénégal. Elle empêche les populations d’exercer leur citoyenneté en choisissant souverainement, et conformément à l’agenda républicain, la personne qui doit conduire les destinées du pays », lit-on dans le document.

Poursuivant, l’AJS estime que cette décision est à l’origine du climat délétère et de violence qui règne sur le pays depuis son annonce. Ainsi, l’AJS « condamne fermement la répression violente et aveugle exercée sur les populations dans leur liberté d’expression et leur droit à manifester ainsi qu’à l’égard des journalistes, notamment des femmes, dans l’exercice de leur métier ».
Devant la gravité de l’heure, qui marque un tournant majeur et critique dans la vie de notre pays, l’AJS exhorte les autorités et institutions compétentes à veiller au respect de la constitution dans sa lettre et son esprit, ainsi que du calendrier électoral, pour des élections inclusives, transparentes, régulières et crédibles.
Elle invite particulièrement les acteurs de la vie politique à sauvegarder les valeurs traditionnelles d’éthique, de démocratie et de dialogue, gages de stabilité et de paix sociale, qui ont toujours fait la fierté du Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....