Rompez les amarres ? Par Demba Ndiaye

Date:

Donc, le Sénégal et la France vont divorcer…militairement. Et pas forcément à l’amiable. Pas non plus pour des raisons de souveraineté avancées par nos autorités, ni les raisons budgétaires qui sont évoquées par Paris pour le retrait progressif de ses bases militaires plus que quarantenaires en Afrique.

Les raisons pour Paris et Dakar sont à trouver ailleurs. L’Afrique d’aujourd’hui, n’est plus celle post indépendance, avec des régimes fantoches et partis uniques. Il y a une opinion publique, une société civile, de puissants partis politiques et des médias qui n’acceptent plus des opérations du type Kolwezi en 78, Centrafrique où David Dacko est venu au pouvoir dans les soutes des Transalls français. Finie l’époque où à partir d’un pays africain, les commandos français pouvaient intervenir dans un autre pays africain pour sauver un dictateur ou en installer un autre.

Du reste, l’opinion publique française actuelle, n’accepterait pas la politique de la canonnière. Pour Paris, c’est le précédent ivoirien en 2002-2003 qui a donné le signal d’un « repli stratégique » de certaines places fortes africaines. On se souvient que la base militaire française à Abidjan avait été assiégée pendant plusieurs jours par des partisans du président Gbagbo qui voyaient dans la tentative du coup d’Etat, la « main de Paris ». L’Elysée ne veut plus revivre ce genre de « prise d’otage ».

Pour Dakar, c’est plus obscur. Car, personne ne croit à l’argument de la « souveraineté nationale ». L’essentiel de notre économie est dominé par les banques et les entreprises françaises et, nos forces de sécurité, (armée, gendarmerie et police) pour l’essentiel, sont équipées par la France, notamment. Et puis, en l’absence de déclarations claires et transparentes des autorités sénégalaises, toutes sortes de rumeurs circulent concernant de basses opérations immobilières que nourriraient nos autorités sur les terrains occupés actuellement par les militaires français.

Lors de sa passation de service, l’actuel ministre des forces armées, Abdoulaye Baldé, a fait une promesse : moderniser et mettre dans de bonnes conditions nos Diambars. Que les locaux qui seront libérés demain par les français, soient mis à leur disposition. On pourra alors commencer à se passer de la France.

africanglobalnews.com

[lire l’intégralité]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...