[Audio] Talla Sylla : « Le problème de Bss, c’est entre Tanor et Niasse…, Bathily fait du « Ngaralé » entre eux pour devenir premier ministre… »

Date:

Talla Sylla, invité de « Grand Jury » de la Rfm sans faux fuyants, a creusé l’abcès qui gangrène la coalition Bennoo Siggil Senegaal (Bss). « Le problème au sein de Bennoo, c’est entre Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse », déclare Talla Sylla. Conscient de cet état de fait, Talla Sylla dit aller voir le leader de la Ligue démocratique (Ld), Abdoulaye Bathily vu son rôle. Or, soutient-il, « c’est là où j’ai commis une erreur, puisque l’ambition de Bathily c’est de devenir le Premier ministre. C’est pourquoi il fait du « Ngaralé » entre Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng ».

Tanor Dieng sur le probleme avec Talla Sylla
Source Audio: allodakar.com
Source: RFM/ARCHIPO.COM

Par ailleurs, Talla Sylla reste convaincu que Macky Sall va présenter sa candidature à la présidentielle de 2012. « J’ai la conviction que Macky Sall va se présenter à la présidentielle de 2012 et je respecte la position de Apr/Yaakar », souligne Talla Sylla.

Le leader de Talla Sylla, a expliqué la volonté de geler les activités de son parti au sein du Bss. Cela dit-il, « pour des principes ». « Nous n’avons pas claqué la porte de Bss. Nous sommes dans Bss. Mais, si d’ici le 25 juillet 2010 rien ne pointe à l’horizon, nous prendrons notre responsabilité », précise-t-il.

En fait, le leader de l’Alliance Jëf-jël a cessé des activités au sein de Bennoo Siggil Senegaal à cause de la question de candidature unique ou non. La logique pour Talla Sylla est de régler la candidature d’abord avant tout ordonnancement institutionnel. « Bss doit régler la question de candidature unique, en tant que coalition qui a ses couleurs et son logo. S’il y a maintenant un candidat ou des candidats qui veut ou veulent aller en « tassaro » qu’ils prennent leur responsabilité et laissent ceux qui vont en Bennoo s’organiser ». Sinon, argue-t-il, « le programme de gouvernement et l’ordonnancement institutionnel mis en place auparavant ne servira à rien ». D’autant plus qu’au sortir des Locales, poursuit-il, « partout où nous avons fait le Bennoo on a gagné. Et dans les localités où nous avons fait du « Tassaro », on a perdu, comme à Thiès, Tivaouane, Ziguinchor ».

« C’est pourquoi, nous avons fait une objection sur l’ordre du jour du séminaire en début du mois courant, consistant à traiter les questions d’ordonnancement institutionnel et une déclaration politique. Cela n’a pas de sens tant que l’option sur la question unique de Bennoo n’est pas réglée. D’autant plus que les Assises nationales ont traité l’agencement institutionnel ».

Ce tâtonnement des leaders de Bss à trouver une solution à la question de la candidature amène le leader du Jëf-jël à penser que beaucoup d’entre eux ont signé la charte de gouvernance démocratique sans pour autant la lire.

Il estime que ceux qui parlent de la candidature prématurée de Me Wade, ne le connaissent pas. Selon lui, « Wade a un but qui consiste d’abord, à calmer le jeu dans son camp, puis à semer la zizanie au niveau de Bss et à cacher son jeu. Cela, c’est une question de survie pour Wade d’installer son fils pour préserver ses arrières à causes des scandales commis au cours de son règne ». « Notre réflexion devrait être tout autre aujourd’hui, pour contraindre Wade à partir. Mais, il est en train d’arriver à ses fins », soutient-il.

Talla Sylla se démarque de la lettre adressée par Bss à Nicolas Sarkozy, président français relative à la nomination du successeur de Jean-Christophe Rufin. « On n’aurait pas signé cette lettre puisque c’est une affaire de souveraineté de la France. La France peut même nommer Karim Wade comme ambassadeur au Sénégal. C’est à nous Sénégalais d’être cohérents et conséquents. C’est à nous de nous mobiliser, de nous organiser pour faire face à Wade ».

De même, Talla Sylla déclare que le récent remaniement du gouvernement n’a aucun sens. « Ce remaniement n’a aucun sens, ce qui nous intéresse c’est le remaniement présidentiel », a réagi Talla Sylla.

Abdou TIMERA

4 Commentaires

  1. je suis decu par talla!!!troo d’ incohérences………….pas interessant (de la diversion)
    sil ne veut pas que l’alternace de 2000 se reproduise ppkoi vouloir coute coute designer un candidat unique?
    kel serait la portee de vos conclusions si ce cadidat venait d’etre elu?
    Moi perso je ne souhaite pas une candidature unique,serait vraiment faciliter la tache à wade….les elections locales sont differentes d’un scrutin presidentiel dans lequel il fo de la confiance sur une seule personne…..
    en 2000 les resultats du second tour sont une preuve,si wade etait seul devant diouf au premier tour yaurait pas d’alternace.VOUS NOUS FAITES HONTE!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Un vrai guerrier !!! Personnellement, je ne pense pas que Moustapha et Tanor vont s’unir pour presenter un candidat unique.

    Pourquoi pas aller en candidats individuels (Tanor et son groupe et Moustapha et son groupe ) et s’unir au 2eme tour ?

    Oh j’oubliais que le sieur Macky Sall va se presenter aussi !!!

    Je voie maintenant que Moustapha et Tanor ont interet a s’unir pour ne pas avoir un mauvaise SURPRISE !!!! Puisque j’ai peur que Macky Sall fasse tres mal !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...