Me Wade : ’’Le rôle de la BCEAO n’est pas de faire des placements à l’extérieur’’

Date:


(APS) – Le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade a soutenu mardi à Dakar que la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) n’a pas été créée pour faire des placements à l’extérieur, mais pour financer les économies des pays membres.

‘’Une banque est créée pour financer des économies et non pas de faire des placements à l’extérieur. Une banque centrale n’est pas créée pour gagner de l’argent mais pour avoir des ressources et financer l’économie’’, a-t-il notamment dit.

Me Wade s’exprimait en marge de la table ronde sur le financement du Programme national d’investissement agricole (PNIA), une initiative de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Abdoulaye Wade s’est étonné que les Etats membres de la CEDEAO rencontrent des difficultés alors que la BCEAO a placé 4.000 milliards de francs CFA à l’extérieur, précisant toutefois que la banque centrale affirme avoir rapatrié ces fonds.

Me Wade a estimé que de l’insuffisance du crédit à moyen et long terme pèse lourdement sur les capacités de renouvellement et de maintenance des infrastructures agricoles.

Il a relevé que ‘’ce n’est pas seulement une maladie du crédit, c’est une maladie de nos économies’’, en ajoutant que ‘’tout cela montre que le système de financement n’a pas confiance aux pays’’.

Selon Me Wade, ‘’un Sénégalais qui obtient un crédit sur cinq ans pour la construction de sa maison, est heureux, mais c’est anti économique’’.

Il a ajouté : ‘’vous ne pouvez pas, en cinq ans, gagner de l’argent avec un taux de profit normal pour rembourser une banque avec des taux très élèves. C’est même à la limite un peu malsain’’.

Le chef de l’Etat sénégalais a lancé un appel aux Africains pour qu’ils créent des banques et surtout pour qu’ils soient généreux dans le crédit.

Me Wade, qui a dit s’être longtemps battu pour que la Banque centrale baisse ses taux de crédit, a invité ses pairs à ‘’reconsidérer’’ le système de financement. Il a souhaité que cette question soit discutée au niveau de la CEDEAO et de l’Union africaine (UA)

‘’Lorsque nous cherchons des fonds à l’extérieur, c’est pour arriver à des taux plus bas’’, a-t-il expliqué.

ASB/AD

Aucun document n’est lié à cet article

3 Commentaires

  1. Président daal, foo fokné fofou la gueuneu meuné rék, bou awé fatcha déss ngané c’est pas possible !

    Sou Nobel bi nieuwé nak Président, il faudr

  2. Président daal, foo fokné fofou la gueuneu meuné rék, bou awé fatcha déss ngané c’est pas possible !

    Sou Nobel bi nieuwé nak Président, il faudra nak ma téwéko. Manaame gnou invité ma parce que Président, manoulo guène tchi niari prochains lauréats yi.

    Mako prédire même si douma guissané. Mais je le souhaite vivement !

    Parce que j’en suis convaincu.

    Dox ngua tankou diam you baré baré baré.

    Critiqué nala lool mais je le reconnais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...