Me Wade vante le professionnalisme de l’armée sénégalaise: vous êtes formés dans les meilleurs universités du monde, vous ne souffrez pas de complexe devant qui que ce soit

Date:

COLLOQUE AFRICAIN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SECURITE

Le chef de l’Etat est convaincu que la réforme profonde du système de sécurité en Afrique de l’Ouest que l’Onu appelle de tous ses vœux, ne concerne pas, pour l’heure, le Sénégal. Me Abdoulaye Wade qui procédait hier à l’ouverture du colloque des forces de défense et de sécurité s’est dit « très satisfait » du professionnalisme d’une armée sénégalaise sollicitée, du reste, sur tous les théâtres d’opération à travers le monde.

« Le Sénégal a une armée professionnelle composée notamment d’officiers formés dans les meilleurs universités du monde et qui ne font pas de complexes devant qui que ce soit. D’ailleurs, tous les chefs d’Etat africains des pays en situation de conflits ne cessent de solliciter leur présence sur le théâtre des opérations… » Ces propos du chef de l’Etat, chef suprême des armées, en disent long sur l’estime qu’il porte envers la « Grande muette » en conclave depuis hier à Dakar. D’ailleurs, presque tous les Chefs d’Etat major des forces armées des pays de la Cedeao sont actuellement à Dakar pour assister à ce colloque d’une dimension internationale placé sous l’égide des Nations Unies mais aussi de la France et des Etats Unis, partenaires de choix de la sous-région en matière de paix et de sécurité. La présence sur le sol sénégalais de ces chefs militaires africains réconforte le président Abdoulaye Wade qui évoque ainsi la nécessité d’une concertation dans le cadre de la sécurité régionale. « Les forces de sécurité des pays de la sous-région n’ont, en général, pas de frontières à sécuriser car les risques d’invasion étrangère sont minimes. La question centrale réside surtout dans la sécurisation des populations et du pays en général », a estimé le président de la République. En fait, les textes de lois disent souvent que l’Etat a l’obligation d’assurer la sécurité des citoyens. La garantie de l’ordre public repose sur les forces de défense et de sécurité placées sous la tutelle des autorités étatiques. Même si dans nos pays les forces de sécurité sont confrontées à des insuffisances matérielles réelles.

Dynamique de réforme du système sécuritaire

Pour l’ambassadeur Saïd Djimit, représentant du Sg des Nations Unies et chef du bureau Afrique de l’Ouest de l’organisation internationale, « le système onusien apprécie beaucoup la contribution de l’armée sénégalaise sur le continent mais l’Afrique de l’ouest demeure encore une source majeure de préoccupation en raison de la fragilité de la situation politique, économique et sociale ». Il a rappelé que les Nations Unies sont dans une dynamique de réforme profonde du système sécuritaire en Afrique de l’Ouest. Elles vont se joindre à la Cedeao pour l’élaboration prochaine d’un cadre stratégique et normatif. Saïd Djimit donne l’exemple de la réforme du système de défense et de sécurité en Guinée basée sur le cadre dit de dialogue civilo-militaire et un cursus bien pensé de formation des forces de défense et de sécurité. En Guinée, la mission conjointe Cedeao-Onu était dirigée par le Général sénégalais, Lamine Cissé. Aujourd’hui, l’Onu croit savoir que l’Ecole de maintien de la paix de Bamako et l’Institut pour la paix Koffi Annan d’Accra constituent ses vitrines pour une réforme du secteur de sécurité qu’elle veut initier dans certains pays ouest-africains. Le Chef d’Etat major général des armées(Cemga), le Général Abdoulaye Fall avait souhaité la bienvenue en insistant sur le nouveau paradigme lié aux changements géostratégiques qui interpelle des pays comme le Sénégal. Le Général a magnifié d’ailleurs l’interaction hommes de sciences-hommes en uniforme qui fait la particularité de la rencontre de Dakar.

lesoleil.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Gestion du COUD : Abdou Ndéné Mbodj débusque des cafards

XALIMANEWS-Le nouveau directeur général du Centre des œuvres universitaires...

Nouvelle saisie de cocaïne à l’AIBD : La Douane intercepte une contrevaleur de 3,2 milliards de Fcfa

XALIMANEWS-La Brigade spéciale des Douanes de l’Aéroport international Blaise...

Détournement de 34 millions F CFA à La Poste : Deux agents arrêtés

XALIMANEWS-Suite à l'affaire du vol de 1,5 milliard FCFA...