Reprise des negociations pour la paix en Casamance Le Mfdc approuve l’appel de Sérigne Bara

Date:

En stand-by depuis les accords de Foundiougne, les négociations entre l’Etat du Sénégal et le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) peinent à (re)décoller. Les initiatives en faveur de la paix se multiplient certes dans cette partie du Sénégal. Mais, le processus de paix reste encore plomber par la violence sporadique qui sévit parfois dans la région. C’est pourquoi, l’appel du Khalife général des mourides, Sérigne Mouhamadou Lamine Barra Mbacké (voir ailleurs) vient conforter les vœux de certains qui pensent que la paix définitive ne sera scellée qu’autour dune table de négociation.

Cet appel du guide religieux, déjà bien accueilli par les populations de la Casamance, n’a pas laissé indifférent le Mouvement de forces démocratiques de la Casamance qui se dit “disposer à aller à la table des négociations“.

Pour Daniel Diatta, le Secrétaire chargé des relations avec la société civile : ‘’le Mfdc est en phase avec la déclaration du Khalife, parce que le Mouvement se prépare à organiser un forum où seront conviées les femmes de la Casamance pour réfléchir sur le processus de paix“, confie-t-il.

“Aujourd’hui seule la relance de ces négociations pourra décrisper la situation de ni paix ni guerre qui règne dans la région depuis des années. Cette main tendue du Mfdc aux femmes, permettra selon toujours le représentant du Secrétaire général du Mfdc, de faciliter le dialogue entre le mouvement et l’Etat“. Il y a quelques mois, la reprise des négociations avait mobilisé la société civile qui avait lancé à Ziguinchor un manifeste pour exhorter les deux parties à se retrouver à la table des négociations, rappelle-t-on.

Aujourd’hui, si au niveau de l’Etat, on adopte une position attentiste du coté du Mfdc, certains s’interrogent sur qui va participer à ces négociations surtout que le Mouvement connaît des dissensions internes. Toujours est-il que certaines factions du Mouvement affichent leur volonté à négocier avec l’Etat. Cette déclaration du Khalif général des Mourides ne fait que confirmer la pertinence de la dynamique déjà engagée dans cette région qui tangue encore entre psychose de violence et espoir d’une paix fragile.

SUDQUOTIDIEN.SN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...